Il y a quelques mois, on m’a proposé de tester une nouvelle poussette, avec Minicouette ! Cette nouvelle poussette, j’en avais beaucoup entendu parler, et j’avoue qu’elle me faisait de l’œil, alors c’est avec plaisir que j’ai accepté. Il s’agit, comme vous vous en doutez – si vous avez lu le titre, niark niark – de la poussette Easylife de Recaro.

La poussette est présentée par la marque comme LA poussette citadine par excellence ! Compacte, légère, elle est censée se conduire d’une main, et se glisser partout… la poussette canne de luxe, quoi !

Alors … verdict ?

Comme vous le savez, nous possédons déjà la poussette Bugaboo Bee³. Nous aimons vraiment beaucoup cette poussette, et l’utilisons quasi à chaque sortie mais elle a un défaut : elle reste quoi qu’il en soit un peu imposante, une fois pliée.

J’étais donc curieuse de découvrir ce qu’avait à offrir sa copine (meilleure ennemie ?) Easylife.

Au premier abord, la compacité promise par la marque semble être au rendez-vous ! Je n’ai pas pensé à prendre en photo le carton dans lequel elle est arrivée livrée à la maison, mais sa taille en disait long, ou plutôt court : il était tout mini ! Une fois déballée, pas mieux : elle sait vraiment se faire discrète dans mon entrée, tient seule debout, on l’oublierait presque !

Bref, ce fut ma première observation : chouette, une petite poussette à cacher partout où je le veux !

Côté dépliage, la marque nous promet un dépliage facile, et d’une main : easy quoi ! Pari gagné, puisqu’effectivement, lorsque l’on a bien compris le mécanisme (bon OK, il m’a fallu quelques entrainements pour comprendre, AH AH #blondeinside), en 2/2 la poussette est dépliée ET opérationnelle (on pousse le bouton, on tourne, et zou).

avis recaro easylife

Côté look, je l’adore ! Sa couleur jaune pep’s est parfaite hiver (pour réchauffer n’importe quel paysage gris), comme été (assortie au soleil, gnihihihi). Elle est jolie, fine, classe : parfaite je vous dis !

avis recaro easylife

avis recaro easylife
Qu’est-ce que je vous disais ? Le pep’s tout ça… ;)

avis recaro easylife

avis recaro easylife

Quelques minutes après l’avoir zieuté et admiré sous toutes ses coutures, j’ai kidnappé un(e) nain(e) pour tester la bête en conditions réelles ! Puis, numéro deux a suivi, chevauchant son vélo plus vite que son ombre, direction : le parc (et on ne rigole pas quand il s’agit d’aller au parc, ah ah ah !).

Constat numéro 1/ Pas de pleurs à déplorer à l’installation de la mini

Constat numéro 2/ Des sourires à gogo, une fois installée

avis recaro easylife

L’expédition commençait donc BIEN. Woohoo !

Pour en revenir à l’installation, elle se fait très simplement, et en toute sécurité grâce au harnais 5 points. Ma fille est bien maintenue, aucun risque qu’elle ne se penche trop en dehors de l’assise (ouais, une angoisse, chez moi).

En route mauvaise troupe !

Le constat suivant a été qu’en effet, sa maniabilité est sans faille : le guidon en “barre continue” est idéal pour la conduire d’une seule main. Elle est très légère (5,7 kg) et se laisse diriger très facilement (testée également avec mon gros bébé de 15 kg, et aucune difficulté particulière à signaler !).

Ses roues avant sont pivotantes (ou fixes, au choix), et le carrosse dispose de suspensions indépendantes sur les 4 essieux (tu la vois la poussette de course ?).

En parlant de roues, elle en possède 8 (ouais!), ce qui augmente sa stabilité et assure un confort optimal même sur terrains accidentés (testé, approuvé sur gravillons, petits cailloux, terre, et herbe – ouais on est des dingos!).

avis recaro easylife

Côté confort, elle en dit quoi, la Minicouette ?! Alors elle en dit pas grand chose et c’est bien normal : elle ne parle PAS ! Ah ! Mais moi, j’ai mon petit avis sur la question. L’assise est matelassée, et surtout : inclinable ! Un vrai luxe sur cette poussette citadine ultra compacte. Elle s’incline jusqu’à 127 degrés via un système de sangles très ingénieux (exit les bruits des crans qui réveillent bébé, lorsque l’on veut l’allonger!), tout se fait ici en douceur…

Cherry on the cake : depuis la rentrée, il est désormais possible de l’associer au cosy de la marque (la célèbre coque Privia), ce qui en fait une solution complète utilisable dès la naissance !

A savoir également : elle passe les portiques du métro parisien (yiiipee!)(bon, pas ceux de Lyon, mais on ne peut pas tout avoir)

Et ses défauts, alors ?!

Bon, c’est vraiment parce qu’il fallait lui en trouver !

Son guidon n’est pas réglable en hauteur – et ça, croyez moi, c’est un luxe dont on a du mal à se passer lorsque l’on y a goûté…

Le système de freins, qui selon moi est à revoir. Bien qu’efficace, je le trouve parfois difficile à actionner et j’ai du mal avec le fait qu’il y ait deux pédales (une pour actionner le frein, l’autre pour le désactionner).

Sa capote “peu” enveloppante, mais après tout, ça ne m’a jamais dérangé à l’utilisation (je crois que je me suis surtout habituée au canopy très extensible de sa copine Bugaboo Bee³ !)

Son prix, qui a été souvent discuté : elle se trouve actuellement aux alentours des 200 euros, ce qui peut paraître excessif pour une poussette “canne”, mais finalement, elle est tellement bien plus que ça !

En conclusion…

C’est sincèrement une poussette que je n’hésiterai pas à recommander à des parents citadins, vivant en appartement, et ayant une petite voiture. Promis, cela fonctionne aussi si vous vivez en maison et roulez en 4×4, niark niark ! C’est un petit bolide que nous adorons promener. Et d’ailleurs, bien souvent, elle a sa place dans le coffre aux côtés de sa copine Bugaboo… (et on joue à Plouf Plouf!)(ah ah ah).

Un conseil à ceux qui hésiteraient encore ? N’hésitez plus !

avis recaro easylife
Oui, je m’amuse bien. VoilàVoilà #ArtisteInside

Plus d’infos sur www.recaro-cs.com

Poussette offerte