bébé phase opposition

Mon bébé est-il « un méchant » ?

Cela fait des semaines, que cet article trotte dans un coin de ma tête… Finalement, peut être que j’ai reculé l’échéance pensant que ce serait passager, que ça ne durerait pas.  C’était sans doute plus pour me rassurer. Parce qu’au fond, je savais bien que ça continuerait, et que j’étais loin d’en avoir fini.

Depuis peu, donc, Bébéchou devient un autre petit garçon. Vous le savez déjà, j’en avais parlé ici. Il y a deux mois. J’avais encore bon espoir. Mais maintenant, j’ai peur. Oui PEUR. Nous sommes en vacances, et nous nous sommes promenés. Beaucoup promenés. Ces balades nous ont permis de croiser du monde, des jeunes, des couples, des plus âgés, des célibataires et … des bébés.

Un seul constat : le mien n’est pas comme les autres. Peut-être n’ai-je pas croisé les bons bébés. Mais… Les autres ne se roulent pas par terre dans les boutiques. Les autres ne poussent pas des cris stridents pour attirer l’attention, et nous casser les oreilles volontairement. Les autres ne se tordent pas en deux pour descendre des bras ou de la poussette, et ensuite ramper au sol. Les autres ne courent pas partout à la recherche de LA bêtise (tenter de balancer la tasse Ikéa de démo, faire du tam tam sur la table basse qui accueille (accueillait) la tasse Ikéa…). Les autres ne tapent pas leur maman quand ils sont en désaccord.

Non.

Les autres sont « sages ». Les autres restent dans leur poussette, parlent – tout seul ou à leurs parents, les autres marchent, courent, mais ne touchent pas à tout ce qui passe sous leur yeux. Les autres jouent tranquillement dans un coin. Les autres s’intéressent à leurs jeux plus de 17 secondes. Les autres ne crient pas comme le mien. Les autres ne crisent pas. Les autres, personne ne se retournent sur eux, personne ne les regarde.

Le mien tape, mord, pince, jette, provoque, n’en fait qu’à sa tête, fait du bruit, partout, tout le temps.
Le mien, tout le monde l’observe, sourit (pour me rassurer?), ou s’exaspère…

Pourquoi ?

Va-t-il changer un jour ? Ou au contraire devenir le petit démon de l’école maternelle ? Puis du collège ?

Le fait de travailler en collège, justement, me fait croiser chaque jour un bon nombre d’élèves, de garçons, qui sont des terreurs, des vrais. Qui tapent, et qui aiment ça. Qui ne respectent rien, et que ça ne dérange pas. Ça me rend dingue d’imaginer mon petit garçon à moi devenir ce petit monstre qu’il n’est pas, au fond (comment pourrait-il être, quand nous ne l’avons jamais été?).

Cela m’a fait MAL de lire le billet de Till The Cat qui a clairement fait TILT. Bien sûr, il est question d’école primaire, mais un jour, bientôt (trop tôt!), il y sera. Et je REFUSE qu’ils soient de ceux là. Ceux qui perturbent. Ceux qui ne connaissent rien au respect. Ceux qui font peur aux gentils, aux maitresses, aux gens biens.

Alors j’essaye… J’essaye d’être autoritaire, ferme, de lui poser des limites, de parler, de beaucoup parler, expliquer, expliCIter… Mais ces efforts sont vains. Ces efforts le font parfois rire, et recommencer, dans les minutes qui suivent. Comme s’il ne comprenait pas que tout ça n’est pas UN JEU

Le punir ? Comment ? A 20 mois, j’ai l’impression que rien ne l’atteint. Rester au coin? Il ne tient pas en place. Le punir « dans sa chambre » ? Pour l’entendre hurler, hurler, pleurer à chaudes larmes… à quoi bon ?

Je ne le montre pas mais… Je suis désemparée.

Il comprend tout tellement bien, sauf ÇA …

[Que je vous rassure quand même (ou alors c’est moi que je rassure, encore une fois) : à côté de tout ça, Bébéchou peut être un ange, aussi, jouer seul pendant 12 minutes 37 (pas plus faut pas trop en demander non plus), nous envoyer des milliers de bisous, et signer « je t’aime » avec ses petites mains dodues au moins 15 fois la minute, éclater de rire quand on le chatouille, et nous chatouiller à son tour, être heureux quand il est dehors, et libre, s’intéresser à tout, être un petit curieux, nous demander de lui lire des histoires, être BIEN…]

Bref, mon fils, ce mi-ange, mi-démon.

Posted in Côté Bébé, Maman Papote and tagged , , , .

57 Comments

  1. Comme je te comprends … Ma fille à bientôt 3 ans elle est aussi comme tu décris Valentin, je pensai qu’avec l’arrivée de son petit frère ça allait changer un petit peu mais non!

  2. Rho mais tous les enfants le font !!! TOUS !! Ou presque… sauf que les autres le font chez eux … J’avais d’ailleurs écrit un article « A l’intérieur », où je racontais que mes filles étaient des anges dehors, et des démons chez nous !!!

  3. J’ai une grande (4 ans) et un petit de 2 ans. Ils sont ultra différents.
    Mon fils, malgré le « terrible two » est du genre super calme, qui bougonne un peu quand on dit non, et passe à autre chose sans faire d’histoire.
    Et ma grande, ma grande… Ma grande, elle crise, elle râle, elle crie, elle hurle, elle va chercher LA bêtise à faire (et pourquoi pas à coller sur le dos de quelqu’un d’autre), elle tape du pied, elle répond… Elle frappe son frère, le pince…
    Est-ce qu’elle est « méchante » ? Vraiment, je ne pense pas que ça soit le terme.

    Elle a surtout besoin de cadre je pense, d’être entourée, rassurée, d’être prise en considération. Elle a peut être aussi besoin de s’affirmer pour « exister » elle même, en tant qu’enfant, pas en tant que « fille de ses parents ».

    Je ne pense pas que ton bonhomme soit méchant. Il a du caractère, il a besoin de limites, il a peut être des choses à sortir. Mais à ces âges là, tout est possible, tout peut s’arranger, j’en suis sûre. N’hésite pas si tu t’angoisse vraiment, si tu te sens autant dépassée, à te tourner vers un pro type pédiatre voire pédopsy pour avoir un avis, et tenter d’apaiser tout ça. Courage ;)

  4. Je me retrouve complètement en vous lisant :( Nous nous sommes fait la même réflexion sur les enfants parfaits des autre qui nous bougent pas , suivent sagement leurs parents dans la rue , ne crient pour descendre de la poussette. Pourtant on essaie de faire au mieux , de parler , expliquer , etc… La rentrée en maternelle m’inquiète beaucoup je disais déjà à l’homme que je vais devoir longer les murs discrètement.

  5. Surtout ne t’en fais, il est loin d’être le seul. C’est leur phase d’opposition, nécessaire pour se détacher, se construire en tant qu’individus, et oui c’est rude. Il a l’air de « s’en fiche », mais bon : à 20 mois, il n’a tout simplement pas la maturité pour se « moquer » de vous, ou vous « manipuler », et en fait justement si, pour lui, c’est justement un jeu, tellement amusant qu’il a du mal à ne pas recommencer. Les enfants à cet âge sont encore tout entiers dans la sensation, dans la satisfaction immédiate. Un seul bon conseil, lis le livre « J’ai tout essayé » d’Isabelle Filliozat, il va te faire grand bien, notamment en t’expliquant que ce que nous, adultes, percevons comme une volonté de sa part, volonté de faire mal, de ne pas obéir, de nous mettre en colère, l’enfant, lui, ne fait que réagir spontanément à des sensations très fortes (colère, frustration, envie, etc.). Lis-le, tu verras :) et non, tu n’es pas la seule ; et oui, continue de l’entourer d’attention (au sens de « être attentif »), continue de le respecter, de l’écouter autant que de lui parler ; ça paiera un jour, tu peux me croire. Ça finit par passer, comme les nuits pourries, comme les couches pleines de caca, comme tout :)

  6. si ça se trouve, les enfants croisés piquent des crises une fois chez eux ;-)

    je suppose qu’ils ont leur période de test, ton petit essaie sûrement de montrer son désaccord.

    Quand ma fille se la joue rebelle, je lui dis « je ne veux pas rester avec toi quand tu es comme ça » – elle se vexe – puis elle se calme (elle est plus grande, elle va avoir trois ans mais je suis passée par la phase NON, la phase Je fais ce que je veux etc.

    Courage ! si tu te poses ces questions, c’est que tu veux l’aider et il n’y a pas de raison que ça ne s’améliore pas.

    Bonne journée !

  7. oulala bien d’accord. Mon mini à 2ans n’en avait rien à faire du coin à 3ans ca commence à le gêner d’y etre et n’aime pas ca. Cette période de test est vraiment difficile en tant que parents. Avec les mois qui passent ca va mieux mais c’est toujours difficile. Il ne faut pas baisser les bras car c’est à ce moment là qu’ils en profitent. Soit forte tu verras ca va passer.

  8. Kikou! Courage il parait que ça ne dure pas! Nous, nous sommes en plein dedans 22 mois et sage chez les autres mais chez nous il a ses quarts d’heure et c’est bêtises sur bêtises…! Patience patience patience mais au bout de la 5ème grosse bêtise dur d’en avoir encore… Allez on se sert les coudes et on prie pour que ça ne dure pas trop longtemps ;) Bises ♥

  9. Houlala!! Je suis loin de penser que tu sois la seule dans ce cas la!!! Le mien est pas mal non plus et s est pas facile d être confronté aux regards des autres !!!
    Mais je me dit que c est une étape obligatoire pour sa construction!!
    C est maintenant qu il faut mettre des limites , même si tu as l impression que ça ne sert a rien, qu il ne comprend rien parce que mr rit qu en tu le gronde!!!
    ca passera et surtout continue de l entoure, de lui explique les choses….

  10. Mon fils a exactement le même âge que le tien, il fait partie de ces enfants sages en poussette mais ce que tu ne vois pas, c’est qu’il n’est pas toujours comme ça. Lui aussi nous teste, à d’autres moments que tu ne vois pas…
    Je ne pense pas qu’à cet âge, tu puisses mettre ton fils dans une catégorie et même si c’était le cas, rien n’est jamais tout noir ou tout blanc.
    J’ai connu des enfants trèèèès difficiles qui sont devenus des adultes adorables. Les gens évoluent, rien n’est figé et si ton fils est dur en ce moment, ça ne veut en aucun cas dire que ce sera une personne mauvaise. Garde ta ligne de conduite et je suis sure que ça ira…

  11. Tu es loin d’être la seule. J’ai eu la même chose avec mon petit garçon qui a maintenant 4 ans et j’ai ça en ce moment avec ma poulette de 2 ans. Ce sont des périodes.
    Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il ne le fait pas pour t’embeter, mais c’est un passage obligé pour sa construction personnelle. Il n’a pas les « compétences » pour vouloir faire du mal ou te provoquer. Cela vient beaucoup plus tard…. Il teste !!!
    Garde donc le cap et dans quelques mois (parfois très longs) il se calmera ;-)
    Courage !!! Tiens j’m’envoies un peu de courage aussi, car en ce moment, je vendrais bien ma fille au premier passant. J’crois même que je la donnerais ;-)
    Bisous

  12. Pas de panique, on est tous passé par là! Ça parait tjs très long mais faut surtout rien lâcher. Ils nous testent à fond! Pour les caprices ds les magasins, je m’eloigne, je dis calmement non et comme il voit que ça marche pas, il abandonne. On est repéré mais tant pis, je préfère ça que ceder, après, voyant que ça marche, on y a droit a chaque fois… Par contre, pour l’empêcher de toucher à tout, j’ai pas encore trouvé! Ça lui passe cpletement au dessus qd je dis non….Il rigole…. Moi, bcp moins! En tout cas, faut pas t’inquieter, mais reste ferme, ça finira par payer! Bon courage!

  13. Pas de panique, on est tous passé par là! Ça parait tjs très long mais faut surtout rien lâcher. Ils nous testent à fond! Pour les caprices ds les magasins, je m’eloigne, je dis calmement non et comme il voit que ça marche pas, il abandonne. On est repéré mais tant pis, je préfère ça que ceder, après, voyant que ça marche, on y a droit a chaque fois… Par contre, pour l’empêcher de toucher à tout, j’ai pas encore trouvé! Ça lui passe cpletement au dessus qd je dis non….Il rigole…. Moi, bcp moins! En tout cas, faut pas t’inquieter, mais reste ferme, ça finira par payer! Bon courage!

  14. Tu crois vraiment que ce n’est pas pareil chez les autres ? Tu n’en sais rien du tout. Une fois chez eux peut être que les enfants relâchent la pression et deviennent des horreurs !
    Et ton fils ne sera pas la « terreur » de l’école puisque tu vas « l’éduquer » ! Souvent les terreurs sont ceux des parents abandonnistes

  15. Je crois qu’ils sont tous comme ça et ça revient régulièrement.Chez nous notre aînée a 4 ans 1/2 et les coléres, caprices et bêtises diminuent et par période reviennent.Je crois qu’ils nous testent pour voir si avec les temps les règles évoluent. Même si comme la plupart je suis désemparée dans ces temps là et à la recherche de réponse à ces périodes de crise, je suis convaincue que nous devons être forts et ne rien céder .Les régles les rassurent et ils ont besoin de voir qu’elles sont toujours là.C’est avec beaucoup de recul que je suis capable de dire ça mais il m’est très difficile d’en avoir autant dans les périodes de crises et c’est un combat quotidien pour trouver un juste milieu.Aujourd’hui j’en suis même au point d’emmener ma fille voir un maître reiki …. alors qu’habituellement je l’aurais décrit comme un charlatan lol.Sans doute un besoin de l’accompagner dans des moments difficiles pour elle aussi.
    Bon courage, une seule vérité pour moi, c’est que nos rapports avec nos enfants ont une étrange ressemblance aux montagnes russes.J’espère ne pas entretenir de futures névroses pour eux!!!!lol

  16. Ah ben ton billet tombe a pic, en ce moment tous les soirs quand je vais le chercher a la crèche c’est « il a encore mordu, poussé, tapé,… » on let ça sur le compte des nombreux changements (le déménagement, l’arrivée du bébé) mais ça me fait mal au coeur lui qui peut être si mignon, hier je suis allée au parc avec lui, il jouait tout allait bien jusqu’à ce qu’une petite fille de 12/13mois arrive, il s’est jeté sur elle pour la mordre j’étais rouge de honte, du coup on est vite parti en me confondant en excuse auprès de la nounou.
    Et je te raconte pas toutes les fois où il me tape, essai de me mordre, quand j’ai le malheur de lui dire non, dans ces moment de caprices je le met dans sa chaise haute le temps qu’il se calme, l’entendre hurler me fait mal au coeur mais je ne cède pas sinon il recommence!
    J’espère que ce n’est qu’une phase et qu’elle passera vite car j’angoisse avec l’arrivée du bébé, j’ai oublie de te dire qu’à la crèche il ne s’attaque qu’aux bébés…..pourtant on lui parle, lui explique bcp de choses, mais voila, je suis aussi perdue que toi!
    Courage avec bbchou ❤

  17. Un enfant n’est pas méchant, un enfant se construit et forcément, en se construisant, il teste un peu tout et surtout les limites des adultes. T’inquiète, cela va passer!! <3

  18. Pas facile ces période d’affirmation de soi mais il est inévitable et même pour les sages en poussette!!!
    il ne faut surtout pas lacher surtout qu’il faut pas se voiler la face l’entrée à l’école n’arrangera rien du tout au contraire……
    un enfant sa cri, ca court, ca bouge c’est normal ce n’est pas un animal qu’on pourrait dresser à notre guise, mais les limites à ne pas dépasser son indispensable, il faut vraiment les mettre en place et les respecter. Mordre et taper c’est maintenant qu’il faut le stopper impose toi hausse le ton montre lui que non ça c’est interdit et reprend le avec autant de « sévérité » et de fermeté a chaque fois et quelque soit l’endroit peu importe le regard des autres perso je critiquerai plus une maman qui ne réagit pas à une colère dans un magasin qu’une maman qui punira son enfant à rester dans le chariot même si ça oblige a passer par des pleurs tu verra tu lui fait une fois ou deux et après il suffira de le prévenir avant d’entrer dans le magasin qu’a la moindre colère il sera puni pour que par magie tu n’es plus de colère!!!

    Adèle et Lou 4 ans et 15 mois ne sont pas des enfants modèles mais elles ne tapent pas ne mordent pas se tiennent dans les magasins disent bonjour aurevoir enfin pour moi juste la base en faite ce qui ne les empêche de s’affirmer de s’exprimer de dire quand elle ne sont pas contente alors a 15 mois je cris et je pleure normal!!! mais voila après je suis certainement plus autoritaire que certaines mais quand je vois certains enfants autour de moi je t’assure que même avec le 3eme je ne changerai pas une seconde….

    Pour avoir l’exemple dans ma famille un petit bout qui n’a jamais eu plus qu’un petit « arrete loulou » sur le meme ton que « tu sais comme je t’aime » (tu vois le truc!!) du coup à 4 ans il n’a aucun respect pour ses parents et les autres c’est limite il répond et tape sa mere je l’ai meme vu cracher….a chaque fois je suis choqué et Adèle je te raconte même pas c’est elle qui me dit « ba didonc il est pas très gentil, on a pas le droit de faire ça… » du coup une maman qui pleure car elle est totalement dépasser….je me demande ce que ça va donner à l’adolescence!!! car oui on peut parler de passage mais pour que le passage s’arrête il faut bien lui dire a son enfant il ne va pas le deviner….

    enfin voila après chaque parents fait comme il le souhaite l’éducation que l’on donne a ses enfants ça ne se discute pas mais je te donne mon point de vu!! bon courage avec Valentin tu va y arriver ;)

    • pleins de fautes désolée mais une crapouille se faisait un malin plaisir à me faire comprendre qu’elle voulait jouer, que ton message maman tu le laisseras plus tard du coup j’ai pas pris le temps de relire !!!

  19. Tout le monde à raison je pense Natacha! ce qui faut surtout, c’est garder le cap de l’éducation que tu souhaites lui donner, rester cohérents toi et ton compagnon et ne pas lâcher prise, même si cela a l’air de ne servir à rien! au contraire, ça sert à forger les bases des connaissances de leurs limites, même s’ils continuent de les franchir, ils ont grand besoin d’être encadrés, pour le bien, ça les rassure. Cette période doit être bouleversante mais c’est typiquement le moment où l’enfant comprend qu’il est une personne a part entière et test, test et re-rest encore son environnement social et physique. Le maintien d’une éducation ferme mais douce est la clé pour n’importe quelle situation je pense (sans vouloir faire de comparaison hasardeuse entre les deux, l’éducation d’un chien est identique, fermeté, rigueur, cohérence mais douceur, sont les maitres mots, et dieu sait que les chiens passent aussi par une période de test assez difficile pour les maitres) COURAGE, l’amour et l’éducation que vous lui donnez devraient suffire a faire rapidement passer cette période difficile …

  20. Comme je l’avais déjà dit sur chez Amaëline, un de mes neveux a aussi été très dur. il tapait, criait, mordait, riait quand on le disputait. L’école maternelle avait même dit à ma soeur qu’ils n’allaient pas pouvoir le garder parce qu’il frappait sans cesse les autres enfants…
    Ma soeur a tout essayé, la douceur, la force, le punir, le disputer. Elle l’a aussi emmené voir un pédopsy mais ça n’a rien changé.
    Ça a duré 3 ou 4 ans puis ça s’est arrêté d’un coup, sans raison apparente et maintenant c’est un petit garçon adorable!
    Donc ne désespère pas, ce n’est peut-être qu’une très longue passade pour Bébéchou aussi ;) (je sais c’est extrêmement facile à dire ce que je raconte :/)

  21. Les miens sont ados maintenant. Mais en lisant ton article je n’aurai qu’un seul conseil : va voir quelqu’un. Ne reste pas comme ça. Surtout si toi tu commences à douter, celà va se ressentir dans ta relation avec ton fils. Je ne sais pas si le pédopsy serai le bienvenue. Je vois plutôt des medecines et approches plus naturelles. Sophro et autres, Fleurs de bach et autres.
    Bon courage

  22. Courage ! 20 mois c’est la phase difficile je trouve car ils sont vraiment très très frustrés de ne pas réussir à faire eux-mêmes, et ils ont encore un peu de mal à accéder aux raisonnement et à comprendre les règles et les limites. Je dirais que moi aussi, le livre d’Isabelle Filliozat m’a aidé à lacher prise. Çà ne m’a pas forcément donné de solution miracle, mais cela a au moins apaisé ma relation avec ma terrible. Mon regard a changé et doucement, en gagnant en autonomie, elle s’apaise.

    Je me dis aussi que, même si c’est un peu pénible pour toi car pas le temps etc … le laisser marcher et descendre de la poussette, ou le laisser faire un maximum de choses tout seul (en sécurisant l’environnement), peut-être que ça pourrait aider ?

    Je t’embrasse de tout coeur car je sais que ce sont des moments pas évidents à vivre !! (et les enfants des autres ils ont souvent l’air parfait, mais je suis sur qu’il arrive que ton Bébéchou soit aussi parfois » l’enfant des autres », des autres, si tu vois ce que je veux dire ^^)

  23. Le problème quand ils sont comme ça c’est qu’ils sont très fatiguant pour nous et on ne réagit pas toujours comme on voudrais. Ma Mini a aussi mordu pendant plusieurs mois, elle a fait de sacré marques à ses grandes sœurs (dont une à la plus grande qui l’a juste empêcher de prendre un ballon pendant que j’attendais à la caisse pour payer des chaussures, jamais je ne m’étais imaginer qu’elle réagirait comme ça). Enfin il y a des périodes où ils sont super dur, d’autres où tout roule, souvent les enfants sont plus pénibles à la maison mais certains en font voir aussi à leurs parents dehors. Réfléchi, je suis sure que tu te souviens de ce jour au supermarché où un gamin a piqué une énorme colère et que tu avais pensé que franchement les parents pourraient faire quelques chose ;) Maintenant quand j’en entend un faire une colère je pense aux miens.
    Tu compares avec tes élèves, défauts professionnels ;) , mais il n’y a pas de raison, vers 2 ans il y a le terrible two , il faut tenir, garder ses limites et ça fini par passer (d’ailleurs souvent quand on commence à y faire moins attention) et puis on est content, on a retrouver notre enfant et sans prévenir le lendemain le petit démon revient. Mais ce n’est pas parcequ’il est dur avec vous qu’il le sera forcément sans vous. La plupart de tes élèves (dis moi si je me trompe) qui sont terribles sont aussi ceux qui sont soutenus à fond par leurs parents, genre « c’est pas possible, il n’est pas comme ça, c’est de la faute de … ou vous avez dû lui dire quelque chose qu’il n’a pas compris…. » Allez courage, si il peut être un ange, il n’y a pas de raison que le côté obscur l’emporte.
    Une dernière remarque, tu dis que ton fils signe, je suppose donc que son langage est encore très restreint, il a peut être aussi du mal à faire comprendre toutes ses émotions, il découvre tellement de chose à 20 mois et veut en faire tellement d’autres et il y a aussi tout ce qu’il ne peut pas faire parce qu’il est trop petit, pourtant maintenant il est grand (Je ne sais pas si tu me suis) juste pour dire que c’est une période pleins de contradictions où les petits se cherche aussi, il faut juste continuer à leur montrer le bon chemin. Bon courage!

  24. ou ma pauvre alors ici ma fille avant les vacances essayer d’avoir le dernier mot, elle est partie 15 jours chez ses grands parents et elle est revenue adouci ces 15 jours loin de moi elle a peut etre eu peur que je la laisse je ne sais pas
    bon elle c radouci un peu mais faut continuer detre ferme
    sinon essaie des livres pedagogique sur le sujet a lire le soir pour lui expliquer autrement en revanche j’en ai aucun a te conseiller

  25. Coucou,

    TOUT EST NORMAL.
    Ca me rappelle des souvenirs, j’ai des jumeaux (de 4ans et demi) mais je me souviens parfaitement de cette phase , c’est un âge difficile. Son comportement d’aujourd’hui ne présage pas de ses actes de demain ET HEUREUSEMENT.
    Dans quelque temps tu parleras de cette phase comme d’un (mauvais) souvenir.
    A bientôt!

  26. Ne t’inquiètes pas !
    Le mien a fait tout ce que tu dis… On a toujours l’impression que les autres sont très sages, mais ce n’est pas toujours vrai. C’est juste que tu n’étais pas là au moment où ils ont fait « une crise ».
    T’es juste en plein dans la phase hyper relou d’opposition… Et ici ça dure je dois dire… C’est moins pire que quand il avait 20 mois heureusement, mais y’a encore des traces…
    Bon courage ! Et vraiment, ça ne fera pas de lui un délinquant… Enfin j’espère… (je me rassure pour le mien aussi là…)
    Bisous

  27. Non, votre enfant n’est pas le seul. Non, il ne deviendra pas pour autant une terreur violente au collège. Tranquillisez-vous. C’est plus facile à dire qu’à faire, la crise du « terrible two » en déstabilise plus d’un.
    J’ai deux enfants, ils ont beau être « différents » (autistes « légers ») il n’en sont pas moins des enfants avec des réactions d’enfants. Mon aîné, qui a été un bébé pourtant si calme, m’a fait une crise d’opposition A-BO-MI-NABLE. J’en pleurais tous les jours, j’étais désemparée, désespérée.
    Il a 5 ans aujourd’hui, croyez-moi, c’est une crème.
    Alors qu’étrangement, mon petit deuxième, 25 mois, avec un caractère plus fonceur, me la fait vraiment soft. Pourtant, je ne le vois pas renoncer à sa tête de mule en arrivant au collège.

    La crise d’opposition est une crise « saine » et nécessaire. Et un très mauvais moment à passer pour l’entourage, je vous l’accorde.
    Ca n’en fera pas un délinquant. Promis.

  28. Quel soulagement de voir que je ne suis pas la seule à me poser la question à propos de ma grande ! C’est vrai que bien souvent quand je promène avec c’est la seule gamine de 4 ans aux alentours qui se jette à terre au milieu du magasin !
    Sa passer avec l’âge (il paraît) .

  29. Ma fille a également 20 mois et depuis un peu plus de deux mois a le même comportement que ton fils!! Elle tape et nous mord lorsqu’elle est contrariée….pousse et tape les autres enfants lorsqu’on va au parc…

    bref, le premier mois j’étais comme toi dans le flou total puis, je suis allée voir mon pédiatre qui m’a dit que c’est un passage très fréquent chez les enfants de cet âge puis il m’a regardé dans les yeux et m’a dit: « vous vous souvenez du sergent dans full metal jacket? Et bien il faut adopter exactement le même comportement vis à vis de votre enfant! » Donc tolérance zéro! Nous la mettons au coin si elle dépasse les limites et même si elle n’y reste pas, elle comprend très bien qu’elle a fait une bêtise!!

    Il faut donc être persévérant et autoritaire, quitte aussi a répéter 36 000 fois la même chose!!

    Il faut aussi s’armer de patiente, même si c’est usant. Moi aussi des fois je suis découragée et j’ai l’impression de me retrouver face à un dictateur! Mais je me dis que cette période est surement passagère et qu’elle fait partie de la fameuse période de l’opposition!!

    Courage, je compatis!

    • « vous vous souvenez du sergent dans full metal jacket? Et bien il faut adopter exactement le même comportement vis à vis de votre enfant! »
      oO’ Sachant que ce sergent pousse au suicide une des personnes sous ses ordres, c’est un conseil que je prendrai avec de sacrées pincettes !

  30. Non ton fils n’est pas méchant, il te teste, il vous teste : Où sont tes limites?
    Mes enfants font aussi ce genre de crises, oui même celle de 6 ans – beaucoup moins je te rassure. Le soir à la sortie de l’école/ nounou, ils déchargent leurs émotions positives ou négatives sur moi. Je suis la maman, je suis celle qui prend. Cela a été difficile de l’accepter du temps où Poupette était toute petite.
    Ces crises ne durent pas.
    Quand cela arrive, je respire pro-fon-dément, j’exclue tous ceux qui m’entourent, et je me mets à genoux à leur hauteur et je leur dis que oui je comprends qu’il/elle puisse être fatigué/affamé/frustré d’être dans la poussette/… pas fort, doucement. J’attends. Les cris s’apaisent rapidement.
    Généralement s’ils crient c’est qu’il y a une frustration. Reste à trouver laquelle
    Courage!

  31. Il n’est pas méchant ce petit gars, il teste, il a remarqué que c’est un petit être à part entière, et qu’il a le pouvoir de faire des choses de lui meme pour attirer l’attention… Le mien a commence à 2ans et demi à faire qq colère, faire le chewing-gum, me taper lorsque j’ai dit non. Ils testent, ils s’affirment, dans les pays Anglo-Saxon ils appellant ca le « terrible two », si tu tapes ce mot sur internet, tu verras que tu n’es pas la seule à traverser cette « crise ».
    Dans « tout se joue avant 6 ans » c’est décrit comme la 1ère adolescence…
    Ces petits coeurs ne veulent plus être des bebes, ils veulent se débrouiller eux meme, mais en meme tps voudraient quand meme rester petits… Beaucoup de sentiments distincts et confusion…Parfois se mettre accroupie, dire qu’on comprend et repeater  » tu es en colere parce que ci… ou ca… et je comprends, mais c’est impossible parce que ….  » peut permettre de desamorcer la crise, on explique et ils se sentent valorizes qu’on leur parle ainsi.

    Après je ne suis pas psy, et ne pretends pas tout savoir, voilà juste ce que j’ai lu, et mon experience. La semaine prochaine on fête ses 3 ans, et la période « crise » est derrière nous (enfin, j’espère !)

    Bon courage,
    Ca va passer :)

    Julie

  32. C’est l’âge difficile, c’est celui où il faut surtout tenir bon, rester « ferme », ne pas céder parce qu’il aura hurlé un peu (trop) fort… J’ai eu un bébé qui faisait des crises, le genre où tu finis les courses avec un paquet hurleur sous le bras en te dépêchant, parce que tu auras refusé un bonbon ou « pour rien », juste parce qu’il n’est pas d’accord. J’ai eu un tout petit garçon à qui il a fallu souvent dire de ne pas toucher, de ne pas faire ci ou ça même si cela lui avait déjà été dit de nombreuses fois. J’ai eu un petit garçon à qui je disais « respire ! respire ! » en boucle et en restant calme quand il se mettait en colère pour tout ou pour rien. J’ai eu un petit garçon à qui une fois j’ai demandé s’il s’entraînait pour le championnat du monde de bêtises dans une boutique (il avait à peine 3 ans). J’ai eu un petit garçon qui par ailleurs était un amour de petit garçon… J’ai tenu bon, nous avons tenu bon, nous n’avons pas cédé, un non est resté un non. Il a testé les limites, il a cherché à les repousser, elles n’ont pas bougé.
    Aujourd’hui, j’ai un ado, dans sa 2e moitié de collège et c’est un amour d’ado : à la maison (même si parfois il boude et « fait sa mauvaise tête », il est normal tout de même :-) ), mais surtout à l’extérieur, chez ses copains, au collège : « ah vous êtes la maman de… il est adorable/est sympa/a une bonne attitude » ça fait plaisir mais ça veut aussi dire qu’on ne s’est pas trop trompés et qu’on a eu raison de ne pas lâcher…
    Ton bébé se construit et il est dans une phase où il se construit par opposition. Il en a besoin et il a aussi besoin que toi, tu ne lâches pas, que tu ne déplaces pas les limites en fonction de ce qu’il aura crié/hurlé/se sera mis en colère, que tu continues à lui dire « non » quand il le faut, que tu ne le laisses pas faire ce que tu ne souhaites pas qu’il fasse parce que sur le moment ça semble plus simple. Même si tu as l’impression qu’il s’en fiche, il se construit, doucement mais sûrement….
    Je te souhaite plein de courage pour tenir pendant cette phase ô combien pénible et usante parce que je te souhaite que ton bébé devienne un ado aussi chouette que le mien.

    (PS : là, j’ai juste parlé de l’ainé car c’est le seul au collège pour le moment mais les suivants ont été pareil à l’âge de ton fils, et sont aujourd’hui de très chouettes enfants, en passe de devenir de chouettes ados…)

  33. Waou… ton témoignage est super poignant. J’ai moi aussi travaillé dans un collège et je crois qu’on a toute tendance a comparer les notre aux élèves en espérant qu’il ne ressemblera pas à tel ou tel enfant.
    Mais il y a une grande différence, ces enfants ce ne sont pas les tiens, pas toi qui les a élever, éduquer, aimer.
    Il te faut relativiser. Le tiens à 20 mois, il est encore terriblement petit. Il fait encore partie des bébés et non des enfants. Il n’y a aucune raison qu’il devienne cet enfant terrible que tu redoutes tant.
    Je vais te prendre mon petit dernier en exemple. Il a aujourd’hui 3 ans et demi et c’est une petit terreur au vrai sens du terme. Mais un gentil. Il m’a fallu adapter mon éducation a son tempérament (son grand frère est une pâte). Le petit dernier, a son caractère et sait très exactement ce qu’il veut. Il me faut a mon tour savoir ce que je ne veux pas. Pour le grand il me suffisait de le punir dans un coin pour qu’il comprenne. Pour le petit, il m’a fallu le punir dans sa chambre, parce qu’il déteste ne pas être avec tout le monde. Pas forcément très longtemps. 5 min suffisent. Avec autorisation de sortir, que 1/ s’il ne pleure plus 2/ lui avoir verbalisé ce qu’il avait fait et que je veux pas qu’il refasse et en demandant s’il a bien compris. Bien sur, dans les premiers temps il m’a fallu recommencer et recommencer. Mais maintenant c’est plus simple. Dans la rue un caprice? je lui donne la main et ne la lui lâche plus pendant 5 min pareil. Il deteste ca. Je le préviens toujours, je compte jusqu’à 3 à 3 la sanction tombe et il le sait.
    Pour ce qui est de l’attention, zen, à 20 mois sa capacité doit être en gros de 10 min. Ils ne tiennent pas en place. C’est normal.
    Je ne sais pas si ca va te rassurer mais nous avons vu la différence a partir de 2 ans et demi, plus ou moins dans la période ou il a su interagir avec les autres et jouer avec les autres et non juste avec les jouets des autres.
    Peut être est il aussi comme ca car il ne sait pas encore faire passer toutes ses émotions autrement. Il fait des bêtises, oui mais il teste, un tes limites, deux la gravité, c’est nouveau pour lui imagine c’est super drôle de faire tomber des choses, ca fait du bruit, ca peut se détruire ect…

    Voilà, j’espère que mon message t’aura un peu rassurer… mais rassure toi, il n’y a aucune raison que ce petit bout deviennent une terreur…

  34. Je suis maîtresse et en 12 ans, je puis t’assurer que j’ai pu constater que dans 99,9% des cas, les enfants terribles ce sont des enfants qui n’ont pas de limites à la maison, à qui on ne sait pas dire non et qui se sentent donc en totale insécurité… ou alors des enfants qui sont dans des situations familiales très difficiles et qui n »ont pas d’autre moyen d’exprimer leur mal-être. Si tu tiens bon dans tes principes éducatifs, il ne devrait pas y avoir de problème majeur, même si ton fils a un fort caractère :)

  35. Alors je te rassure, la mienne n’est pas facile non plus!!!
    Elle peut être cool, rigolote ou super casse-pieds. Et hier, une copine qui a un enfant du même âge que la mienne, m’a fait des reflexions du genre « et bien le mien, lui, est gentil »!
    Je crois qu’il faut constamment continuer l’éducation. Qu’il ne faut jamais baisser les bras. Qu’il y a des âges où ils sont tout de même plus pénibles que d’autres, surtout avec leurs parents!
    Ma belle-soeur m’a conseillé le livre « Eduquer sans punir » de Thomas Gordon, qui peut éventuellement te donner d’autres idées.
    Et en même temps, ce qu’il compte c’est qu’il soit bien en vie, n’est-ce pas?! Et qu’il soit heureux. Et que vous trouviez tous votre équilibre !
    Alors, courage, mais ne t’inquiète pas, tu n’es vraiment pas la seule ! (et je soupconne les mamans aux bébés sages dans leur poussette de les droguer pour se la péter ;-) !!! )

  36. Vient faire un tour au Ikea de Grenoble, ma fille de 19 mois retournera le magasin avec le tien ! La mienne fait EXACTEMENT tout comme le tien, même les coups (je t’avoue que cela m’atteint beaucoup aussi). J’avais écrit un billet il y a quelques mois, où une fois où je n’étais pas en train de lui courir après à la gym, j’avais vu que les autres mamans avaient les mêmes soucis que moi, c’est juste que je lui suis tellement après que je ne m’en rendais pas compte…

    Pour ce qui est des punitions, j’essaie d’appliquer l’éducation respectueuse depuis une quinzaine de jours, ça ne marche pas toujours (les grosses crises rien à faire), mais globalement c’est bluffant (Il y a une semaine, elle ne voulait pas dormir, je lui ai expliqué que je comprenais qu’elle préférait jouer mais que je l’aimais et que je voulais le meilleur pour elle, qu’elle soit en bonne santé et que pour être en bonne santé il fallait qu’elle dorme et que je ne lâcherai pas, elle m’a fait un câlin et m’a montré son lit, je l’ai couchée et elle a dormi: Incroyable, 5 min plus tôt elle hurlait pour sortir du lit), y’à des billets très bien expliqués sur le blog de Maman Mymou (http://jeveuxunetitesoeurfille.blogspot.com) mais là tout de suite son blog ne fonctionne pas.

    Courage.

    Bises

  37. Courage ma belle, tu n’es pas la seule maman que l’on regarde dans les magasins, dans la rue etc parce que bébé fait une petite crise !
    J’en connais plus d’un moi et pourtant ils ont une bonne éducation donc ne te reproches rien.
    Tous les enfants passent par le refus de l’autorité et le fait de vouloir te contredire pour voir tes réactions. Soit forte et reste droite dans tes bottes (en gros ne dis pas oui un jour et non un autre pour la même chose) et ça finira par passer. Il va comprendre à force ton petit bonhomme ;) !
    Le miens n’a que 9 mois et a déjà bien comprit que si il chouine, on peut venir, que si on dit non, c’est marrant de faire et refaire ce que papa et maman ne veulent pas etc. Dès qu’on dit non, il refait ou éclate de rire et fait en nous souriant haha !!! Mais bon, on fait avec, on ne cède pas et on verra plus tard lol

    Il ne deviendra pas à cause de ça quelqu’un de méchant ou autre comme tu as tant peur. Il deviendra quelqu’un de bien, j’en suis sur !! (avec une maman si top, normal hein, loool).

    Essaye de décompresser quand tu peux en t’aérant la tête, en sortant faire un tour seule histoire de ne pas craquer, de ne pas perdre la boule lol.

    Pleins de bisous et n’hésites pas à vider ton sac quand ça va mal, ça aide beaucoup haha.

  38. Wow, ton article, j’aurai pu l’écrire. Je comprend tellement ta détresse…
    Combien de fois, je me suis effondrée en me demandant si mon fils allait « rester comme ça », s’il allait être un enfant violent avec ses camarades à l’école, et pourquoi il n’était pas aussi calme et facile que les autres enfants que je croisais. C’est terrible, car on a l’impression de tout faire, de ne rien laisser passer, mais sans résultat. Et puis, il y a les moments plus doux, les moments où enfin ça s’apaise, où les moments de crises s’espacent. Aujourd’hui, il est en collectivité le matin, sans moi, et les retours sont super positifs, c’est un « gentil » qui ne tape que pour se défendre, qui est parfois un peu brusque avec les autres, mais jamais volontairement.
    La mauvaise phase qu’on a traversé a duré longtemps, plus d’un an, mais il ne faut rien lâché, je n’ai jamais laissé passer un seul mauvais geste, jamais une seule crise. Alors oui, c’est très dur, car les effets ne sont pas immédiats, mais ça va venir. Chez nous, ça a commencé à aller mieux vers ses 2 ans. Tout n’est pas gagné, il y aura sans doute de nouveaux problèmes, de nouveaux moments de doute, mais c’est ça aussi d’être parent. Bon courage pour cette période d’enfant démon et non, il n’est pas méchant, il grandit et teste un peu plus fort que d’autres ;).

  39. Vu son âge, j’aurais tendance à dire que c’est probablement juste une phase. Plein d’enfants passent par là !

    Mais si jamais ce n’est pas le cas, anecdote perso qui peut toujours aider : A 4 ou 5 ans, mon petit frère était la terreur de l’école. Les petites filles le craignaient, les parents pensaient qu’il était mal élevé (alors que pas du tout). Il tapait facilement, il était « méchant » avec les autres enfants et avec ma mère. Mes parents l’ont emmené voir un très bon pédopsy, très calme et posé, et ça a été ultra efficace.
    Aujourd’hui, il a 23 ans et c’est un jeune homme comme on en croise pas assez : très serviable, poli, adorable. Il n’a même pas fait de crise d’ado, ni au collège, ni au lycée, comme si il en avait déjà fait une en avance quand il était petit ^^

    Je pense qu’avec de bons parents et beaucoup d’amour, pas de raison qu’il tourne mal !

  40. Ton petit est tout simplement en développement. Le seul conseil que je peux te donner est de lire le livre « j’ai tout essayé d’Isabelle Filliozat » . Tu verras ton enfant autrement et comprendra que nous sommes souvent à l’origine de ces réactions. J’ai 2 garçons de 2 et 4 ans et j’étais c
    Désemparée comme toi en pensant que seuls les miens étaient insupportable. Bon courage.

  41. Mafille est pareille depuis qu’elle marche… Un vrai bulldozer comme disent certains. A 20 mois c’était dur d’envisager des punitions mais la a deux ans on comme car ça n’est plus possible. La chambre ça marche et ça évite que personne ne s’énerve (même elle elle joue maintenant quand on la met). Mais ce qui marche le mieux c’est de faire intervenir le papa. Je pense qu’il y a des phases et que ça dépend des enfants. Si tu lui inculques des bonnes valeurs, pas de violence mais que tu es ferme, il n’y a pas de raison que ton bébé de transforme en démon! Bises

  42. Je vais apporter également mon témoignage. Mon fils a 3 ans et demi aujourd’hui et ça va un peu mieux. Mais la phase que tu vis, je l’ai connu aussi. Sache que tu n’es pas seule, beaucoup de mamans traversent cette période. Les canadiens parle de la phase du Terrible Two ou notre si gentil bébé se transforme un beau jour en Gremlins à l’approche de ses deux ans.
    C’est normal mais c’est difficile à vivre, c’est vrai.
    Comme toi, j’ai vécu ce regard des autres sur mon fils mais également j’ai reçu des commentaires sur son comportement, des jugements sur sa personnalité : « il est caractériel » « Il fait tout pour te pousser à bout » « tu vois, il a le vice dans la peau, il faut le reprendre » « Pourquoi il te tape ? Tu vois, Il est méchant ! » et j’en passe et des meilleures, mais autour de moi il y a beaucoup d’adeptes de la pédagogie noire.
    La violence, parlons en.
    J’ai pris pas mal de coup de poing bien senti aussi et la comme toi, j’étais désemparée. Peur qu’il devienne un caïd des cours de récré, et moi, ça, la violence, c’est en dehors de mes valeurs.
    Pourtant, j’essayais d’être a fond dans la parentalité positive, l’éducation en pleine conscience et je n’obtenais pas de résultat si ce n’est des crises hurlantes et des coups de poings. Je me suis tournée vers les bouquins et j’ai lu « l’agressivité chez les enfants de 0 à 5 ans » de Sylvie Bourcier et ça m’a aidé : Difficile pour eux d’exprimer leur émotions lorsqu’ils ne parlent pas encore. Je l’ai donc entrainé à reconnaitre ses émotions et à les exprimer, mettre des mots sur des ressentis, ça aide. Lui faire également reconnaître les émotions des autres, c’est utile aussi.
    Ca prend du temps et il faut répéter souvent les choses mais on y arrive tous au final. Juste tenir le cap. Je te souhaite de la persévérance, tu es dans le bon chemin.

  43. Kikou , mon ainée de 14 ans m’a fait ça jusqu’à ses 5 ans
    Sans comprendre pourquoi , même avec la douceur rien y faisait
    Sauf que j’étais une maman solo pas facile d’assumer tout ça , bref …..je suis toujours là lol
    C’est le poney qui ma sauvée et surtout calmer ma fille
    Ti bout à 1 an et demi faisait pareil que ça sœur , donc depuis ses 2 ans il fait du poney et du coup ça le calme , et il se tient tranquille , ne me tape plus , ne se roule plus par terre…..
    Dit toi bien que si tu ne vois pas ses enfants ils existent bel et bien gros bisous ♥

  44. C’est toujours difficile de répondre via internet car on ne se connaît pas… Mais ton article m’a touchée. Voilà ce que je peux en dire :

    1) ton bébé est apparemment normal puisqu’il a de moments pénibles et d’autres très bien. Aucun bébé n’est parfait !
    2) je n’aime pas le terme « méchant » pour un enfant. Un enfant ne décide pas un jour de faire mal par plaisir ! Il réagit à son environnement et c’est là que…
    3) comme je le disais un bébé réagit : ça veut dire qu’il veut attirer l’attention de ses parents. Là c’est normal. Et on a tous une faille : la tienne doit être située dans le fait d’être touchée par ses colères. Et quand je lis que tu bosses dans un collège je me dis que ta sensibilité doit être touchée tous les jours au boulot (j’y ai bossé je sais ce que c’est).

    Conclusion : ne pas culpabiliser mais en parler avec lui et le papa. Bien sûr mettre des limites c’est très bien. Mais tu n’es pas un être sans coeur donc il faut aussi lui parler, avec des mots pour son âge, de ce que tu ressens. Une fois que c’est dit tu peux lui expliquer pourquoi ça te fait du mal et pourquoi il doit arrêter ces mauvais comportements.

    Bon je t’ai résumé ma pensée parce que par écrit c’est pas évident. J’espère que ça t’aidera !

  45. « Les autres ne se roulent pas par terre dans les boutiques. Les autres ne poussent pas des cris stridents pour attirer l’attention, et nous casser les oreilles volontairement. Les autres ne se tordent pas en deux pour descendre des bras ou de la poussette, et ensuite ramper au sol. Les autres ne courent pas partout à la recherche de LA bêtise (tenter de balancer la tasse Ikéa de démo, faire du tam tam sur la table basse qui accueille (accueillait) la tasse Ikéa…). Les autres ne tapent pas leur maman quand ils sont en désaccord. »

    ==> j’ai l’impression de lire une description de mon fils. Et pourtant je suis une maman sévère, je punis, je gronde, je pose des limites. Je pense que c’est une phase, ça va passer ! (j’y croit !) Bon courage !

  46. Ton bébé est parfaitement normal, il est juste en pleine phase d’opposition. Il le font tous rassure toi.
    J’allais te conseiller le livre « J’ai tout essayé » d’Isabelle Filliozat, mais j’ai vu que quelqu’un l’avais déjà fait dans un commentaire précédent. Je crois que tout parent devrait lire ce livre, ça ne résous pas tous les problème, mais ça aide énormément.
    Bon courage :)

  47. Oh ben si tous les bébés y passent plus ou moins violemment et plus ou moins longtemps, mais c’est une étape nécessaire pour eux. Même si ça nous énerve, il leur est indispensable de tester les limites et les réactions des parents… Courage !

  48. Vaste sujet, vaste débat car tu recevras toujours mille avis et conseils (contradictoires bien sûr, sinon ce ne serait pas drôle).
    Ce sera à toi et au papa de faire le tri mais au moins, entendre des avis différents ça aide ! Et a minima, ça déculpabilise de savoir que cela peut arriver à tout le monde.
    De mon côté, après un enfant ange parfait (si si, je disais même « quoi, un enfant, mais c’est trooop facile à gérer en fait ») j’ai eu un petit second … différent nous dirons :-)
    Après discussion avec le médecin, je te donne mes pistes (après tu en fais ce que tu veux !) : 1/ toujours un concensus maman/papa devant l’enfant (derrière, on s’explique, mais devant, on fait front) et 2/ ne jamais céder (ça va avec dire/expliquer ce qu’on va faire et faire ce qu’on a dit)
    Ensuite, pour le reste, ça dépend vraiment de l’enfant, du contexte, de la situation …
    Parce que pour ce qui est de le mettre au coin quand tu es au supermaché, bon courage ! (même si cela aurait pu fonctionner avec mon premier enfant parfait ;-)
    Bref, nous avons toujours respecté ces 2 « commandements » et pourtant, c’est dur ! Pas de soucis de violence (souvent – attention j’ai dit souvent, pas systématiquemen – la violence est un simple mode d’expression chez un enfant qui ne sait pas comment se faire comprendre) peut-être parce qu’il s’est mis à parler très tôt et très bien (dès 1 an). Mais les crises de colère, ça on connait. Et les « pas envie », on connait bien aussi …
    Bref ça fatigue, ça énerve, ça fait mal au coeur aussi, mais c’est à l’enfant d’expérimenter la frustration et de parvenir à gérer seul.
    Et si tu sens que qqch cloche vraiment, n’hésite pas à aller voir ton pédiatre/médecin, tu te sentiras moins seule.

  49. Tu aurais du croiser Mon file Tu aurais été heureuse …
    Il est comme le tien
    Defois ca me desespere et la mere de Mon Mari me dit qu Il etait pareil etant petit
    A l Ecole tout se pass it bien et maintenant Il n a pas mal tourné donc ca me rassure…
    Aller courage

  50. Bonjour, je suis tombée grâce au hasard sur ce blog et surtout cet article qui m’a interpellée. En effet, j’ai un petit garçon de trois ans et demi qui peut être adorable comme il peut faire des crises en public, mais pas au point de se rouler par terre. Depuis l’âge de 18 mois, il avait cette « habitude » de me mettre une petite tape quand il n’était pas content puis avec le temps c’est devenu des colères avec coups de pieds ou tapes vraiment lourdes.
    Il est en petite section depuis septembre et en dehors des autres enfants chez la nounou, il n’était pas habitué à passer 4h en compagnie de 30 autres enfants de son âge. Malheureusement il est arrivé qu’il tape des petit camarades pour se défendre ou pour exprimer un désaccord. Il parle mais il ne sait pas argumenter. Il avait aussi l’habitude de me taper systématiquement lorsque j’opposais un nom. Cela fait maintenant 2 semaines qu’il ne le fait plus parce que je lui demande à chaque fois « pourquoi? » Cela le force à s’arrêter pour réfléchir et il préfère maintenant bouder ou chouiner.
    Cependant, niveau scolaire le mal semble fait. La maîtresse, sans demander à nous voir, a estimé que nous sommes des parents débordés alors que les évaluations du comportement se sont beaucoup améliorées depuis la rentrée. Résultat, elle a fait venir la pédo-psychiatre (sans nous en parler) pour observer le comportement de notre garçon. Si je crois profondément qu’on ne peut pas classifier un enfant dès un si jeune âge, je pense cependant que la maîtresse ne s’est pas privée de le faire.

  51. Bonsoir je vient de voir votre histoire avez vous pensez a faire passez un test de Qi a votre fils ? Car nous notre fille edt un pe comme sa aussi alors on lui a fait faire un test de Qi et il c’est avéré qu’elle est précoce et sa nous a permis de mieux comprendre son comportement . Cordialement

  52. Pingback: Ma vie de « special mother  : challenge « on air , les crises de nos enfants | «Ma vie de "special mother"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *