Hey vous ! Je sors la tête de l’eau des cartons, pour vous donner quelques petites nouvelles du grand chamboulement en cours chez nous… La dernière fois, je vous avais laissé à l’étape du devis.

Après quelques rebondissements, celui-ci a donc enfin été validé, confirmé, signé et renvoyé par l’Officiel du Déménagement ! Une bonne chose de faite lorsque l’on sait que tout doit aller très vite désormais… Le contrat de monsieur Marichou débutant début avril, nous tenions absolument à emménager quelques jours avant, afin d’apprivoiser doucement mais surement nos nouveaux quartiers généraux. Et puis prendre le temps d’être avec les enfants, les accompagner, eux aussi, dans cette grande étape.

“Alors, vous déménagez quand ?” 

Cette question a dû nous être posée environ 1 million de fois en quelques semaines. A croire que tout le monde souhaitait nous voir partir, hein ?! Ah ah. Non plus sérieusement, une fois le contrat de travail en notre possession, l’Officiel du Déménagement a été TRÈS efficace pour fixer une date de déménagement sur la semaine que nous souhaitions. Bonus ? Le camion charge un lundi et décharge un mercredi. L’idéal pour nous, qui disposerons donc d’un peu de temps pour la partie la plus fun d’un déménagement (aheum) : les quelques derniers “travaux” de rafraîchissement et le grand ménage avant l’état des lieux de sortie, ici à Lyon. Nous prendrons la route en famille, sereinement, le mardi après-midi. Quelques jours pour nous installer, et la semaine suivante, notre petit grand reprendra le chemin de l’école et nous serons là pour lui cette première semaine qui risque d’être… explosive (en cris, en larmes, en petits bonheurs, anticipons) !

“Vous avez commencé les cartons ?”

Une fois la planification du jour J au point, tout a été encore plus vite : l’Officiel du Déménagement a directement géré l’envoi des cartons  chez nous, SCOTCH inclus (oui oui, ça compte vraiment !), ainsi que la réservation des zones de stationnement dans la rue, auprès de notre mairie. Je vous avoue que cela nous a BEAUCOUP déchargé de ne pas devoir courir après le moindre carton dans tous les supermarchés du coin, ou encore d’avoir à appeler la mairie pour ce qui est du stationnement du camion dans la rue (qui sera donc bloquée ce jour là – imaginez la galère pour négocier cela !)

Nous avons donc reçu un nombre de cartons précis selon le volume estimé de notre déménagement, des grands, des petits, puis plusieurs rouleaux de scotch ainsi que quelques panneaux d’interdiction de stationnement à placer dans la rue dès le dimanche !

Organisation irréprochable, et comme nous l’imaginions : cela est fort fort fort agréable de se sentir pris en charge et chouchouté !

Par où on commence ?!

Oui, bon, ce qu’on ne dit pas forcément, c’est qu’il faut une sacré dose de motivation pour les remplir, ces dits-cartons. Là, c’est une autre affaire côté prise en charge. Héhé. Mais ça y est, nous avons entamé le processus… Et même si cela est difficile, on s’encourage mutuellement. On trie. On donne. On se projette dans notre nouveau chez nous. Et ça booste !

Bon, et puis, pour être honnête… ne pas avoir à emballer la vaisselle et tout ce qui casse : c’est un énorme soulagement ! (c’est bien le plus pénible, on est d’accord ?!). Merciii l’Officiel du Déménagement pour ce service MAGIQUE !

Allez… On se retrouve bientôt pour un débrief sur l’étape “cartons en famille” ça vous dit ?!