{Info} Le lait de croissance Bio, et pourquoi pas ?!

Je n’ai jamais vraiment abordé le thème du lait sur le blog. Pourquoi, me direz-vous ? Tout simplement parce que nous n’avons jamais eu à nous en soucier vraiment. Quand je suis devenue maman, j’ai choisi l’allaitement, le naturel, la facilité. Cela m’a semblé évident, et ça l’était, vraiment. La réalité m’a vite rattrapé, et les petites difficultés des débuts se sont rapidement transformées en grandes difficultés. Sans culpabilité aucune, nous sommes passés au lait artificiel. Près d’un an plus tard, lorsque mini avait un-peu-trop grandi, on nous a parlé lait de croissance. A ce moment là, j’ai tiqué. Pourquoi ne pas lui donner du lait normal ? Après tout, il mange bien, et de tout, en bonne quantité. Tous les apports nécessaires à son développement, il les engloutit chaque jour, sans avoir besoin de plus, toujours plus, dans ses biberons !

Et puis, la longue liste des composants de ces laits de croissance me faisait peur… (c’est ça aussi, d’avoir un chimiste à la maison). C’est donc, encore une fois sans culpabilité, que nous sommes passés au lait de vache, bio et entier (parce que plus gras, et meilleur, quand même, pour un bébé si petit, au moins jusque 3 ans, m’avait-on dit).

Quand sa soeur est née, même rengaine. Allaitement quelques mois, puis, rapidement, lait en poudre. A l’âge de 12 mois, la même question du lait de suite s’est posée et nous sommes passés, tout comme pour son frère au lait de vache bio entier. SAUF QUE… ma poupée, elle, a plus de difficultés à engloutir ses repas. Elle aime manger, oui, mais seulement ce qui lui plait. Les apports nécessaires à son développement ne sont pas forcément autant garantis que pour son frère.

S’est alors posée la question du lait de croissance. Encore une fois, la liste des ingrédients m’a effrayé. Et puis… j’ai découvert un nouveau lait. Un lait de croissance, oui, mais BIO. Le lait de croissance Biostime, encore trop peu connu, m’a semblé être le bon compromis pour ma petite difficile ! Un lait issu de l’agriculture bio ET produit en France (en Normandie – est-ce un signe ?! ;)), développé en exclu avec Isigny Sainte Mère, sans huile de palme pour son impact sur l’environnement et dont la liste des ingrédients ne fait pas peur, cela a suffit pour me convaincre d’essayer.

Les apports sont là, et rassurants :

  • Apport d’acides gras saturés par la crème d’Isigny incorporée dans le lait
  • Contient des ferments lactiques Bifidus et fibres alimentaires
  • Apport de zinc, vitamine A et C qui contribuent au fonctionnement normal du système immunitaire
  • Apport de vitamine D nécessaire à une croissance et à un développement osseux normal

Depuis, mon coeur de maman me pousse à croire que nous faisons le bon choix. Et puis, dans quelques mois, elle deviendra une vraie petite grande. Qui pourra boire du lait de grand. En attendant, on fait confiance à Biostime, et ça nous réussit plutôt tous très bien :D

Pour plus d’infos sur Biostime, c’est par ici.

Pour tester Biostime, c’est par là.

Et chez vous, ça se passe comment côté lait ?

Posted in Maman Papote.

One Comment

  1. J’ai beaucoup aimé cet article ! Mes enfants n’ont jamais eu de lait de croissance car premièrement, je n’en ai jamais vu ni compris l’intérêt et deuxièmement, je n’aimais pas la composition. Mon dernier bébé est intolérant au lactose alors j’ai dû acheter du lait sans lactose ou à défaut quand je n’en trouve pas, je lui achète du lait de chèvre. J’ai bien envie d’essayer Biostime car j’aime tout ce qui peut être bio et / ou végétal. Étant donné que c’est du lait de vache, je cours le risque qu’il ne supporte pas mais si je n’essaie pas, je ne pourrais pas savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *