Il y a 1 an et demi, au printemps, j’apprenais la présence de ma Minicouette au chaud, sous mon bidon. Quatre jours seulement après cette jolie nouvelle, c’est un autre rebondissement qui rythmait ma journée : l’homme qui partage ma vie depuis 8 ans, me demandait en mariage, entre deux gorgées de chocolat chaud et une bouchée de cupcake Nutella/Vanille.

Vous ne le savez pas, mais lorsque je l’ai rencontré, il avait été clair : le mariage, ce n’était pas pour lui ! Même si, au fil du temps, je pensais pouvoir le convaincre que le mariage, même s’il ce n’était pas pour lui, c’était fait pour NOUS, je ne m’attendais pas à une telle surprise ce jour là.

Mais il a été fidèle à lui même : surprenant, tel que je l’ai toujours connu, toujours aimé.

anli-natachouette-9_0

Cette demande en mariage, c’était surtout un moyen de me dire “tu m’as convaincu, je suis prêt!” mais nous n’avons pas fixé de date immédiatement. Nous avions d’autres priorités. Il fallait mener à terme cette seconde grossesse, il fallait que je trouve un boulot, de quoi construire mon avenir, notre avenir. Et puis… il fallait économiser, un peu, aussi.

Ne pas tout organiser de suite n’était pas un problème, je m’en fichais, je savais que ce jour viendrait. Et ma (si) jolie bague me faisait patienter à merveille.

anli-natachouette-10_0

Seulement, parfois, dans la vie, on se laisse surprendre. 

Surprendre par les évènements, les aléas, nos proches, mais aussi… nous mêmes.

Et c’est suite à un passage dans notre famille cet été, que j’ai osé.

J’ai osé lui lancer un “Et si on se mariait cet hiver ?”. Et lui de répondre “J’y avais pensé aussi”. Il trouve la date, il trouve le lieu, je trouve la robe, et le nœud papillon. Nous décidons du repas, et du nombre d’invités. Demain, nous choisirons nos alliances.

Ce n’est pas un mariage ordinaire. Nous décidons de le célébrer en deux fois. Civilement, cet hiver. Amoureusement, émotionnellement, sous un tout autre angle, dans quelques mois, années.

Dans trois mois, nous y serons : nous réunissons nos proches les plus proches, pour fêter ce qui sera indéniablement le premier jour du reste de notre vie, ensemble, tous ensemble. Et je n’en peux déjà plus d’attendre !

anli-natachouette-11_0