Je parcourais ce matin les différentes catégories du blog quand j’ai réalisé que la catégorie MARIAGE était bien trop peu fournie à mon goût. Ben ouais quoi, je me suis mariée les gars ! Je devrais pouvoir en parler un peu plus que ça, quand même. Et puis, des copines qui vont se marier, c’est pas ce qui manque autour de moi ! Mais je crois qu’encore une fois, j’ai manqué de temps, et le temps il passe vite. Alors disons que les UN AN (what? DEJA!) de mariage approchant, cela fait une bonne raison de se replonger dans de doux (ou moins doux, voire PIQUANTS, ha ha) souvenirs de préparation.

Les préparatifs… parlons en. Qu’il s’agisse de déco ou d’administratif il est facile, que dis-je ULTRA facile de tomber dans la folie et ainsi se transformer en bridezilla. Selon wikipédia, une bridezilla est une future mariée qui “régente odieusement son mariage dans les moindres détails”. Si tu me lis, future mariée, souffle un bon coup, ce n’est rien que de l’humour (irritant, je reconnais).

Moi, la solution, je l’ai (j’entends rire de loin mon petit mari). Souvenez-vous, je me suis mariée en 3 mois. C’est pas si compliqué finalement. Suffit d’être organisée, et bien entourée. C’est un peu comme pour l’arrivée d’un bébé finalement. On anticipe.

dsc_9758

dsc_9816

Règle numéro 1 : se débarrasser de l’administratif

Ça, c’est partout, tout le temps PAREIL. C’est pénible. C’est des papiers à remplir, des coups de fil à passer. Rien de bien excitant. Et pour être vite soulagée d’un poids, il faut vite s’en défaire. Alors on ne tarde pas. On réserve la date pour la mairie, on s’occupe du dossier à remplir, de contacter les futurs témoins, de récupérer leurs pièces d’identité and co, on pense à demander son propre acte de naissance chacun. Bref, on se libère d’une tâche pénible. Et tout de suite, ah… ça va déjà mieux !

Règle numéro 2 : définir un budget

C’est le point de départ de vos préparatifs. Quand on sait ce dont on dispose, on sait ce que l’on va pouvoir faire. On va pouvoir penser DIY, ou achats coup de cœur. On va prioriser. Alors zou, à vos tableaux excel …puis à votre carte bleue !

Règle numéro 3 : garder son calme

Des obstacles, il y en aura. Des problèmes aussi. Des décisions à prendre, certainement. Mais tout se passera bien. Souvent, on dramatise pour au final réaliser que ça n’en valait pas la peine. A chaque problème, sa solution. Promis, tout ira comme sur des roulettes. Parole de déjà-mariée !

Règle numéro 4 : dé-lé-guer !

Dans la mesure du possible, il ne faut pas hésiter à déléguer au maximum. Selon votre budget, pourquoi ne pas faire appel à une wedding planner, ou tout simplement… à votre entourage ! Maman et belle-maman seront ravies de participer à quelques tâches (plus ou moins ingrates, niark niark) des préparatifs. Vos témoins et demoiselles d’honneur sont là pour ça également ! En général, ce sont des bons souvenirs que l’on aime se remémorer plus tard !

Règle numéro 5 : pro-fi-ter !

Malgré la pénibilité de la tâche, toute cette préparation, on ne la vit en théorie qu’une seule fois. Alors autant en faire quelque chose d’agréable. Voyez le verre à moitié plein : vous allez passer du temps avec vos plus proches ami(e)s, vous allez choisir une robe de princesse et pouvoir craquer sur les chaussures de vos rêves avec le meilleur prétexte qu’il soit ! Vous allez pouvoir vous prendre pour Damidot et reproduire les plus jolis décors Pinterest. Sérieusement, ce n’est pas que du bonheur ?

DSC_6220

dsc_9833

avis wedding planner

Bon… Soyons honnêtes, ces conseils valent ce qu’ils valent. Quand c’est finalement notre tour, tout n’est pas tout rose en réalité. Mais c’est juste NORMAL, promis ! Après tout, la préparation du mariage est une épreuve elle aussi. Presque autant que le couple en lui même. Mais il y a une chose que je peux promettre, c’est qu’une fois le jour J arrivé, les galères, les désaccords, les problèmes-sans-solution-mais-qu’on-arrive-à-régler-quand-même, et les discussions un peu trop animées (bon ok les DISPUTES), ouais TOUT ça, on l’oublie. On y pense plus. Et puis après, les semaines, les mois, les années qui suivent, on se remémore ces préparatifs en ne gardant que le meilleur. Les tableaux excel méticuleusement préparés par l’homme, formules à l’appui, les longues soirées plan-de-table pour au final… ne pas s’attribuer de table, le choix du noeud pap des copains, et les tentatives de persuasion pour la tenue des copines demoiselles d’honneur. 

Have fun, mes petits futurs mariés :)

121507