Bébéchou a un papa motard.

Voilà. Fallait que j’en parle.

Depuis quelques mois, nous avons accueilli un nouveau membre dans la famille. Un membre certes particulier à première vue, mais qui, finalement, a toute son importance. Elle ne parle pas, ne PLEURE pas, ne mange pas,  et dort au garage. Pas trop envahissante, hein? C’est ce qu’elle essaie de vous faire croire.

Mais en fait, c’est une traitre (niark niark niark).

Depuis qu’elle nous a rejoint, le stress a pris possession de tout mon moi (oui, au moins tout ça!). 

Ce nouveau membre de la famille, c’est un deux-roues, c’est SA moto. Des années qu’il en parlait. Le permis, il l’avait passé rapidement, dans l’espoir de pouvoir s’offrir sa belle “quand nous aurions les moyens”. Et le jour J est arrivé. J’avais pourtant tout fait pour retarder l’échéance. Mais je savais que ça finirait par arriver, par m’arriver. Qu’elle viendrait bousculer ma petite vie tranquille (presque) sans stress.

Papa motard

Et depuis…

J’angoisse à chaque fois qu’il l’enfourche.
J’angoisse encore plus quand je sais qu’il se rend de l’autre côté de la ville avec elle !
J’angoisse PLUS QUE TOUT quand je vois l’intérêt qu’elle suscite auprès de mon fils…

Lui, si jeune, qui pourtant un jour nous réclamera, ME réclamera de monter avec son papa, parce que “c’est trop cool, quand même!” et puis “pourquoi papa et pas moi ?!”. Ouais d’abord, pourquoi? (si tu me trouves quoi répondre, je t’envoie 10 kilos de chocolat par jour pendant 10 ans!)

En attendant, il s’amuse avec son porteur, son cheval à bascule et sa poussette en plastique. Ça roule, ça fait du bruit, et on peut même les garer à côté de la moto – trop chouette ! Ceci dit, ça n’empêche pas mon cascadeur de grimper DEBOUT, à pieds joints sur la selle de ses joujoux, et de me regarder tout fier l’air de dire “j’ai un vrai bolide, moi, comme PAPA!”.
Mmh, oui chéri, mais descends tu veux bien?!

Papa motard 2

Heureusement pour moi, pour lui, et pour nous, son papa motard est un homme sérieux, qui ne prend jamais la moto quand le temps n’est pas clément, et qui ne s’amuse pas à rouler trop vite, ou entre les voitures, comme le font certains inconscients sur nos routes.

Malheureusement, et ce pour tout le monde, ce sont les autres qu’il faut craindre lorsque l’on roule en deux-roues. Des histoires glauques, j’en ai entendu trop souvent.

Beurk ou Snif, je ne sais plus trop… 

Moralité : il ne me reste plus qu’à espérer que la vie soit de notre côté et épargne mes hommes ! A moi le stress forever.

Bouhouhouhou.

Natachouette, femme et maman stressée à votre service.