J’ai très souvent entendu et lu “il ne faut pas seulement rêver sa vie, il faut vivre ses rêves”. C’était un peu la phrase à la mode quand j’étais ado. Celle que l’on retrouvait entourée de paillettes sur tous les SKYBLOGS (souvenez-vous des suuuuuperbes GIFS so 2000’s)

Je n’ai jamais vraiment eu confiance en moi, et j’ai souvent rêvassé devant ces citations pleine d’espoir. Puis j’ai grandi, et j’ai fait comme tout le monde : passé mon bac parce qu’il le fallait, fait des études supérieures parce qu’il le fallait, obtenu un très bon diplôme parce qu’il me serait nécessaire … pour ensuite me rendre compte que non : ce diplôme ne me rendrait pas heureuse. Puis la vie. J’ai eu des enfants. Ils m’ont beaucoup occupé les premiers mois. Puis ils ont grandi. Et il a fallu entrevoir l’avenir autrement. Entrevoir l’avenir pour moi. Enfin. Alors j’ai cherché ma voie. J’ai testé des choses, j’ai parfois réussi, je me suis parfois lassée, et j’ai une fois été déçue, presque écoeurée.

Et soudain, l’évidence.

En fait, le job de mes rêves il était là, sous mes yeux depuis de nombreuses années. Je l’exerçais déjà tous les jours et je ne l’avais jamais entrevu comme autre chose qu’un loisir. Et pourtant.

J’ai la chance (graaande chance) d’avoir un homme ambitieux et qui LUI a confiance en moi. De longues discussions plus tard, et une envie de révolutionner ma vie, j’osais. Je me lançais.

Cela fait dix ans que j’évolue chaque jour un appareil photo à la main. Cela a commencé en voyage, puis a continué en famille. Aujourd’hui il ne se passe pas un jour sans qu’un détail ne m’échappe, ou plutôt n’échappe à mon meilleur allié : mon appareil photo ! Qu’il s’agisse du compact familial, du smartphone greffé à ma main, ou du petit préféré : le réflex, je ponctue notre quotidien de ces jolis souvenirs que nous offrent la vie.

Alors voilà, nous sommes en 2017, j’ai 29 ans, et je vais devenir photographe.

Encouragée (et épaulée !) par mon meilleur ami et mari, puis par ma famille, mes amis et aussi et beaucoup par vos jolis mots, ici et là, vos compliments qui me boostent chaque fois un peu plus.

Cette fois, j’y crois. Et il semblerait que j’ai raison.

Et pour les petits curieux, c’est par ici que ça se passe pour la suite : Sweet Memories & Co. !

© Crédit photos – Gaëtan De la Rüe du Can