Parce que je suis un mouton (bêêêêêê quoi tu le savais pas?)(niark niark), j’ai moi aussi eu envie de me risquer au beau, au grand, au célèbreRAINBOW CAKE ! On ne le présente plus, ce joli gâteau arc-en-ciel que l’on a vu fleurir un peu partout sur les blogs et dans nos assiettes cette année…

Ça m’apprendra à flâner (un peu trop souvent) sur Pinterest… On y trouve de tellement jolies choses qu’on finit par se découvrir des talents cachés… comme la pâtisserie par exemple! (et pourtant… qui l’eut cru!)

BREF.

Capture d’écran 2013-08-13 à 11.21.47

Vous avez été nombreux-ses à me féliciter pour cette réussite (j’ai le droit de me la péter un peu, non?), et à me solliciter pour que je vous donne mon secret, alors voilà… j’ai décidé de partager avec vous ma recette, qui, il faut le dire, est ULTRA-SIMPLE (même si ULTRA-LONGUE) à réaliser!

Un Rainbow Cake s’effectue en deux temps (trois mouvements!)(ah non…en fait).

Tout d’abord, le gâteau. Vous trouverez des tas et des tas de recettes différentes sur le net; pour ma part, j’ai opté pour la facilité, et j’ai choisi de réaliser une pâte de gâteau au yaourt (arômatisé à la vanille). J’ai doublé les doses afin d’avoir assez de pâte pour chaque couche de couleur souhaitée. Ce qui donne :

– 2 pots de yaourt
– 1 pot d’huile
– 6 pots de farine
– 4 pots de sucre
– 1 sachet de levure
– 2 sachets de sucre vanillé
– 4 oeufs

Pour la marche à suivre, inspirez vous d’une quelconque recette classique, par exemple ici

Une fois votre pâte toute prête, il va falloir la séparer en autant de fois que vous souhaitez de couleurs ! J’ai personnellement souhaité 6 couleurs, j’ai donc separé ma pâte en 6, et l’ai disposé dans 6 petits récipients afin de la colorer.

Les colorants. PARLONS EN… Il en existe de toutes sortes. J’ai personnellement utilisé les colorants en GEL, de la marque Wilton; et je les recommande ! Il suffit d’une micro-micro micro dose pour une coloration au top ! Vous pouvez vous en procurer ici.

Pour chaque bol donc, il suffit de tremper la pointe d’une cuillère à café dans le petit pot de colorant et de mélanger la pâte… 

Capture d’écran 2013-08-13 à 14.59.11

Et c’est là que la partie la plus chiante longue débute… (sauf si vous avez plusieurs moules)(et plusieurs fours)(on sait pas, hein…).

On verse une à une chaque génoise colorée dans un moule (rond) préalablement beurré/huilé, et on fait cuire 10 à 12 min à 180°. Donc oui, entre chaque cuisson, il faudra laver le moule, le regraisserEn attendant que toutes mes génoises soient prêtes, j’ai stocké chacune d’entre elles sur une assiette différente.

L’avantage c’est que la cuisson des génoises vous laissera laaaaargement le temps de préparer votre “liant” !

Nous en venons donc à la deuxième partie : le glaçage. Certains choisissent une crème au beurre, mais moi je suis une rebelle je n’aime pas particulièrement ça alors j’ai opté pour une crème à base de mascarpone. 

J’ai préparé une très groooosse quantité de glaçage afin d’en avoir suffisamment pour lier mes génoises ET recouvrir le gâteau. 

– 800 gr de mascarpone
– Presque autant de sucre glace (j’avoue ne pas savoir la quantité exacte, je goûtais au fur & à mesure jusqu’à obtenir un goût plaisant)(à l’ancienne, t’inquiètes!)
– Un peu de jus de citron (un demi-citron pressé)

On mélange tout ça…et le tour est joué !

Il ne reste plus qu’à monter le tout. Une génoise, une couche de glaçage, une génoise, une couche de glaçage, etc, etc… puis, pour terminer, recouvrir le gâteau de glaçage ! A ce moment là, une spatule est indispensable afin d’obtenir un joli résultat… Bon, mon résultat n’était pas parfait, mais je comptais le recouvrir de Smarties, alors, ça ne s’est ‘presque’ pas vu (maline, hin hin hin!).

Capture d’écran 2013-08-13 à 15.24.54

TADAAAAAAA !

Capture d’écran 2013-08-13 à 15.10.25

 Pour celles et ceux qui, éventuellement, se demandent si le gâteau était aussi BON que BEAU, alors sachez que… Ouiiiiiiii (bien évidemment)(qui en doutais?)!

Une réussite, j’vous dis!

;-)

Capture d’écran 2013-08-13 à 15.30.44