Vous le savez déjà pour la plupart : dans la vraie vie, je suis photographe. Et le problème (qui n’en est pas vraiment un) du photographe, c’est que bien évidemment, mon appareil n’est jamais bien loin, même lorsque je ne travaille officiellement pas. Que voulez-vous, la vie m’a offert deux petites merveilles, je suis obligée de les photographier sous tous les angles ! (non ? ah…)

Bref, notre disque dur regorge de photos. Des photos de simples instants de vie, des photos de vacances, des photos de repas de famille, des photos de fous rires et des photos de bêtises aussi. Tous nos souvenirs y passent, et c’est tant mieux, on ne veut surtout pas les oublier ! Depuis quelques années, j’arrive à tenir le rythme quant au tri de ces photos. Par année, mois et évènement. Tout est classé. On s’y retrouve. OUI, mais….. ces derniers temps, je m’interroge. Une fois ces souvenirs numériques triés, classés, rangés : qu’en fait-on ? Les revoit-on vraiment un jour ? Se dit-on réellement quelques années plus tard ‘tiens, et si je lançais le disque dur ?’

J’en doute…

A la naissance de Mini numéro 1, nous avions commencé une petite collection de livres photo. Mais, pour être honnête, cela demande du temps, et … j’en manque cruellement ! C’est dommage car l’idée était bonne, et on prend toujours aujourd’hui plaisir à les feuilleter de temps en temps…

Alors j’ai pensé aux tirages. Tirages classiques, mais qui resteront dans un tiroir (et très certainement en vrac) ; alors pourquoi pas des posters ! Je ne suis pas de celles qui aiment afficher des photos partout aux murs, mais j’envisage très sérieusement un joli mur de cadres dans une chambre ou le bureau… Si les photos sont belles, bien choisies, et la colorimétrie parfaitement assortie, je suis convaincue que le rendu peut être parfait. Souvent, on associe poster avec format XXL, mais après un petit tour en ligne je constate qu’il existe différentes tailles d’impression, du format A4 au format 60×80, alors… y’a plus qu’à ?

La suite au prochain épisode… (dans notre prochain chez nous, quoi gnihihi !)

Et chez vous, les photos, on en fait quoi ?

Relique du passé, ha ha ha