Beaucoup d’entre vous m’ont interrogé par mail ou message privé, et j’en ai rapidement déduit qu’il fallait que j’en parle par ici… Notre combi intrigue, et donne souvent envie à d’autres de sauter le pas ! Mais au delà des jolies photos que je poste sur instagram, il est temps de partager avec vous les coulisses de cette aventure un peu dingo dans laquelle nous nous sommes lancés il y a maintenant plus d’un an…

Eh oui ! Un an et quelques déjà depuis que nous avons décidé d’investir dans notre maison sur roues ! Je m’en souviens comme si c’était hier, nous étions en Espagne au bord du lac Yesa quand tout à coup nous avons croisé un joli combi Volkswagen vintage. Nous nous sommes regardés et en même temps, nous avons prononcé ces quelques mots : il nous en faut un ! Le déclic…

Aujourd’hui il est question de partager avec vous notre expérience d’achat, notre vécu, mais attention : nous ne sommes pas experts (on songe à le devenir, toutefois, gnahaha) !

Nous avons tout d’abord commencé par nous renseigner sur les différents modèles. Une chose était sure : c’est un combi Volkswagen VINTAGE que nous voulions ! C’est de ceux là qu’il sera donc question ici.

Trois choix s’offraient à nous ; en effet entre les années 50 et 90, les combi Volkswagen se sont déclinés en 3 catégories : T1/T2/T3

Bon. Pour être tout à fait juste, les combis Volkswagen sont à la base TOUS des T2 (Transporter 2), mais pour distinguer les différentes générations de combis, ces nouvelles catégories T1/T2/T3 ont été créées #MinutewikipediaOFF

Les différents combis Volkswagen Vintage

 

Le T1, à gauche est le tout premier combi Volkswagen. On le reconnait facilement grâce à son V sur l’avant, ses phares bien arrondis et son pare-brise “papillon” en deux parties.

Le T2, sans doute le plus célèbre des combis fut un vrai symbole dans les années 70 ! Son design est un peu plus épuré que son prédécesseur mais on retrouve la forme et les phares arrondis. C’est un peu la star des combis !

-> Aujourd’hui ces deux modèles sont les plus recherchés des collectionneurs, mais aussi, donc, les plus chers ! Un combi T1 ou T2 en très bon état et remis à neuf se vend facilement entre 30 et 50 000 euros (oui oui, c’est de la folie !)

Le T3, à droite, est le dernier des vans Volkswagen “d’époque”. Il est à mi-chemin entre son grand frère tout rond T2 et son petit frère plus récent, le T4 ! Bien plus abordable côté budget, et surtout un peu plus fiable mécaniquement, c’est le modèle pour lequel nous avons opté ! Toutefois, sachez que sa côte grimpe vite, très vite.

 

acheter un combi volkswagen

.

Trouver son van idéal … un maitre mot : PATIENCE…

Même si le T3 est relativement accessible (offre importante et multitude de modèles…), il n’en reste pas moins qu’il est de plus en plus convoité lui aussi. Si nous lui avons trouvé de nombreux avantages, il est facile d’imaginer que nous ne sommes pas les seuls à la recherche du T3 idéal. Toutefois, la patience est de mise car ils restent des véhicules de plusieurs dizaines d’années (plus de 30 ans pour les plus “âgés” !) dont certains ont déjà encaissé de nombreux kilomètres, et souffert d’une utilisation intensive. Patience donc, mais aussi PRUDENCE ! On n’achète pas un T3 sur un coup de tête.

Quel van pour quelle utilisation ?

Une fois notre choix arrêté sur le modèle T3, de nombreuses autres questions s’en sont suivies… Quel moteur ? Quel carburant ? Quelle réhausse ? Quelle carte grise ?

Encore une fois, on achète pas un van à la va-vite, on achète un van selon l’utilisation que l’on souhaite en faire, nos besoins, nos envies de voyage et notre mode de vie ! On achètera pas le même véhicule selon si on voyage à deux, en famille, 3 semaines par an ou 5 ans d’affilés…

Nous avons opté pour un T3 Bahamas (une série limitée, à peu de choses près équivalent au modèle Westfalia (le plus connu)), à réhausse souple (= qui se déplie, sous forme de tente). Il est équipé d’un moteur aircooled 1600 ct, et roule à l’essence. Pour être honnête, nous nous sommes beaucoup posé la question du carburant, et finalement, c’est surtout l’état du moteur qui nous a fait choisir notre van. Nous avons vu d’autres véhicules avant d’acheter celui-ci, différents moteurs, dans différents états. Ce qui compte surtout, SELON NOUS, et au delà d’un choix de moteur, c’est surtout son état. Un moteur essence bien entretenu sera toujours plus intéressant qu’un moteur diesel en sale état ! Bon, et puis pour tout vous dire, on a craqué sur le doux son vintage du moteur essence !

A savoir : notre vitesse de croisière est de 90 km/h !

Notre van est totalement équipé à l’intérieur, tout est d’origine, y compris les plaques de cuisson, l’évier et le frigo. Nous avons évidemment fait quelques petits aménagements “confort” mais cela fera l’objet d’un prochain post (si ça vous dit) !

Nous pouvons y séjourner à 4 sans aucun problème : la banquette se transforme en lit très facilement (et le lit est très confortable !), sous la réhausse un second lit double.

Côté réhausse, nous souhaitions dès le départ une réhausse souple, et ce pour plusieurs raisons :

  • son look est ca-non (bon ok c’est futile !)(mais euh!)
  • de nombreux parkings sont limités en hauteur, avec une réhausse rigide : impossible d’y accéder
  • la “chambre” est plus spacieuse, plus agréable (et adaptée aux claustrophobes, ha ha)
  • la réhausse souple permet de mieux aérer l’espace et de bien laisser entrer la lumière en plein jour
  • moins lourde qu’une réhausse rigide, elle ne ralentit pas le van d’avantage
  • moins de prise au vent, nous consommons (un peu) moins de carburant

Bien sûr, la réhausse rigide possède elle aussi quelques avantages (plus de rangements, meilleure isolation…) ; encore une fois, il s’agira de choisir selon son mode de vie et ses besoins/envies !

 

acheter un combi volkswagen

 

Côté carte grise, c’est un peu le bazar ! Il existe des combis à la carte grise “camping-car” (les aménagés d’origine) et d’autres “utilitaires” (les 2 ou 3 places, souvent aménagés maison) ou encore “véhicules particuliers” (les mini-bus 8/9 places).
Il y a beaucoup de rumeurs actuellement concernant une future nouvelle legislation française à ce sujet : j’aurais donc tendance à conseiller à un futur acquéreur de choisir un combi aménagé d’origine avec une carte grise “camping-car” (VSAP de son petit nom officiel). Mais je n’ai pas la science infuse et les avis divergent beaucoup à ce sujet !

Quel budget pour un T3 ?

Ah le budget ! C’est LA question que l’on nous pose généralement en premier lorsque l’on aborde cette petite folie. Comme je le mentionnais en début d’article, le T3 est le modèle “vintage” le plus abordable. Toutefois, les prix grimpent vite, même s’il est encore possible de dénicher la perle rare à un prix raisonnable.

Un prix raisonnable c’est quoi ?!

Tout dépend du combi, et de ce qu’il y aura à prévoir côté travaux (mécaniques ou esthétiques) avant d’ENFIN entrevoir vos premières vadrouilles !

Pour vous donner une idée, je vais prendre notre cas. Notre T3 nous a coûté 6500 euros.

Le CT était à (re)passer (contre-visite), pour quelques travaux mécaniques “légers”. Nous l’avons choisi car nous avons eu un gros coup de coeur pour son intérieur aménagé d’origine en superbe état, son moteur propre et sa rareté (édition limitée…). Et si la carrosserie était à prévoir, cela nous arrangeait car nous allions pouvoir choisir la future couleur de notre carrosse !

Les quelques révisions mécaniques nous auront coûté 1000 euros pour qu’il soit opérationnel.

Nous avons investi dans quelques aménagements “confort” (j’en parlais ici), pour un total d’environ 500 euros. 

Nous prévoyons environ 2000 euros de frais de carrosserie pour cet hiver. Nous voilà donc arrivés à un budget de 10 000 euros pour un van mécaniquement OK, confortable pour vadrouiller ET au look soigné. 

Au final, cela correspond à peu près aux prix de vente des combis “propres” et “opérationnels” que l’on trouvait sur le marché au moment de nos recherches !

Evidemment, cela reste un budget pour du simple “loisir” mais je crois réellement que l’esprit combi est un monde à part, une vraie petite communauté que l’on est ravi d’avoir rejoint et que l’on est pas prêt de quitter !

Alors, sauterez-vous le pas ?!