Côté Kids,  On en parle

Quand soudain… 4 ans et un sacré tempérament !

C’est doucement mais surement que je vais essayer de compenser le retard accumulé par ici ces dernières semaines. Si vous saviez comme je vous ai parlé et pondu de nombreux billets blog en direct live de … ma tête ! Malheureusement, par manque de temps, ou alors par choix de me concentrer surtout sur l’essentiel (comprenez : ma famille), j’ai souvent laissé de côté ce blog que pourtant j’affectionne beaucoup beaucoup.

Mais quelqu’un a dit un jour “mieux vaut tard que jamais” et je vais de ce pas confirmer ces douces paroles.

Depuis début juillet, il s’en est passé des choses chez les choux.

A commencer par un Minichou qui a soudainement grandi. Soudainement, oui, parce que très honnêtement, nous n’avons rien vu venir. Hier, il était encore dans mon ventre, aujourd’hui, il a déjà 4 ans (+ 1 mois!). Complètement dingue, pas vrai ?

A 4 ans, notre petit blondinet nous surprend encore et toujours plus. Mi-ange mi démon vous disais-je il y a un an…

Cela n’a pas tellement changé : sa bouille ronde trop craquante ne laisse pas tellement présager son caractère bien trempé de petite terreur. Et pourtant… ! S’il sait être adorable, sage, intéressant (et intéressé!), drôle, souriant, câlin, et terriblement malin… il sait également faire tourner en bourrique toute la famille (et plus encore…!). Son caractère très difficile, on en parle peu. Hypersensible, notre Minichou a beaucoup de mal à gérer la frustration, à maitriser sa colère, et très souvent, un bon moment se conclut par une énième crise. En ce moment, je ne vous le cache pas : on morfle. Avec son papa nous n’aspirons qu’à passer de bons moments avec lui, mais cela est rarement possible. Nous sommes souvent désemparés et tentés de baisser les bras.

Alors on s’accroche. On s’accroche aux bons moments, on s’accroche aux câlins et aux mots doux. On s’accroche aux “ça finira par passer, il est encore petit” et aux “plus tard, sa petite bouille rigolote nous manquera” (ouais, vous savez, quand il sera recouvert de boutons #passionBiactol). On essaie de ne pas se comparer aux autres. Aux autres enfants, et aux autres parents. On essaie de jouer toutes les cartes : les bonnes, les moins bonnes. On tâtonne. Parfois, ça marche, parfois, on échoue.

Je crois que c’est aussi un peu son rôle de premier bébé, que de nous mettre autant à l’épreuve. On apprend avec lui, on grandit, et on se casse la figure aussi. On en prend plein les yeux, et on se fait parfois mal. Mais au final, je crois bien que c’est normal, tout ça.

Pas vrai ?

En attendant, je vous tape ces quelques lignes alors qu’il est au centre aéré. Et il me tarde presque (j’ai bien dit PRESQUE)(mouahaha) de le retrouver ce soir, mon petit monstre déjà bien trop grand de 4 ans !

Happy 4, mon mini Chou.

13925623_158953201194657_2146883463527456291_o

 

4 Comments

  • Charline

    Tout d’abord Joyeux anniversaire à ton mini choux. Je commente rarement mais sur ce sujet je tenais à le faire. C’est peux être pas la réaction attendue à cet article, mais quand même qu’est ce que ça fait du bien de se sentir moins seule. Désolé. Mon fils de 4 ans c’est un peu beaucoup la même chose capable de passer de la rigolade à la crise de nerf en 0.30 seconde. Tout faire pour lui faire plaisir et récolter une crise pour rien puis le voir s’excuser sans que lui même ne sache trop pourquoi il s’est mis à crier pleurer s’énerver. Alors quand même de maman à maman merci j’ai un peu moins l’impression que je m’y prend mal et puis finalement c’est peut être l’âge où une étape normale de la construction de leur caractère ( ouille ça promet pour la suite)

    • Natachouette

      C’est tout à fait la réaction attendue. Ca console de se sentir comprise :) En tant que maman on fait le meilleur pour nos petits bouts, on ne s’y prend pas mal, on apprend avec eux, on se fait mal avec eux, et on fait aussi le plein d’amour… avec eux ! Courage, et gros bisous :)

  • sylo39

    Merci pour ces quelques lignes ! Ouf, ce n’est pas que chez nous ! Même à 5 ans et demi, même si c’est le deuz ici… Moi aussi je me sens parfois totalement démunie, épuisée, anéantie par ses “crises”. On tente tout pour gérer mais c’est difficile, pour nous, pour lui surtout… Parfois découragée, une excuse, un sourire efface tout. Et on repart pour de meilleurs moments. Courage se dit-on, c’est un passage… Et oui, ils grandissent vraiment trop vite !!! <3

    • Natachouette

      J’espèrais bien que ces quelques lignes pourraient rassurer d’autres mamans (et moi aussi, du coup :D). Courage, oui et chaudoudoux <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *