Papa Papote

[Papa Papote] L’accouchement côté PAPA

A l’annonce de la grossesse, Natachouette a tout de suite appréhendé l’accouchement. Une peur de longue date, visiblement. Ce que je comprends, étant une femme, ce doit être un sacré évènement à vivre. Heureusement, son stress n’a pas eu d’effet sur moi. Du coup, j’ai plutôt essayé de la rassurer en lui disant que je serai là et que tout ira bien :) Mais ça… c’était avant ! Avant de le vivre ! Mouahaha.

Souvent, au long de la grossesse, on m’a posé LA question “et toi, tu veux y assister à tout ça?”. Pour moi, la question ne se posait même pas. J’y assisterai, c’est sûr ! Le cordon? Même pas peur. Le fait de couper le cordon ombilical représente pour moi un symbole fort ! C’est un peu comme lui dire : bienvenue dans notre monde petit homme !

Je ne sais pas si je l’avais imaginé ou pensé cet accouchement… je n’ai pas de souvenirs d’un accouchement rêvé ! On a tous en tête les accouchements dans les films et les séries.. (et je ne parle pas de Babyboom mesdemoiselles ! Oui mesdemoiselles, car nous, les hommes ne regardons pas)(j’te jure), et j’espérais juste que Natachouette ne crie pas… et que tout se passe en douceur ! (Ô doux rêve…)

En réalité ? AH AH! C’était comme dans les films ! Non sans rire, c’était plutôt long… 12h et de nuit, mais ce fut plein d’amour et inoubliable ! Je ne vais pas tout raconter dans les détails (le glamour, toussa) ! Ma seule déception a été de devoir sortir de la salle d’accouchement au moment clé. Oui, parce que bébé a fait son cirque pour sortir, et lorsque les médecins (gygy, anesthésiste, 15 sage-femmes) font leur entrée, le papa, lui fait sa sortie. Je lui avais pourtant promis des muffins à sa sortie, le bougre! Heureusement j’ai pu entrer à nouveau dans la salle, dès que bébé a pointé le bout de son nez, mais je n’ai pas pu couper le cordon, trop tard !Je ne regrette pas, c’était sa sécurité avant tout. Ce sera pour le prochain !
En revanche, sachez que je suis plutôt fier de moi d’avoir tenu toute la nuit ! J’ai même participé activement au déroulement des opérations. Je n’ai pas dormi pendant plus de 24h, MAIS j’ai été coach sportif pendant 2 heures dans les pentes de la Croix-Rousse pour faire descendre bébé, j’ai été masseur-kiné pendant des heures, psychologue par moments, clown à d’autres… Ouais, rien que ça !
.
Si c’était à refaire ? Je ne regrette rien et referais tout de la même façon !

Depuis l’accouchement, je vois ma chère et tendre différemment. Je ne la vois plus seulement comme une copine, mais surtout comme une maman ! La mère de mon fils ! La maman de notre famille. Et ça, ça change tout !

Si je devais donner un conseil, si on parle de l’accouchement et SEULEMENT de l’accouchement, je dirai qu’il ne faut rien lâcher ! Et que pendant toute la durée du travail, il faut TOUJOURS être d’accord avec Madame (il ne faut surtout pas la brusquer/vexer/offenser – rayez la mention inutile). Acquiescez, souriez (non, vous n’êtes pas filmés) et allez lui chercher TOUT ce dont elle a besoin ! (Rappel : ça ne dure que quelques heures, courage ;-)).

.

accouchement papa

(Source : l’excellent Papa Cube)
(Image à la une : source)

15 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *