Instants de vie

Déménagement : comment va-t-on faire ?!

Chose promise, chose due… Les choses bougent par ici. Doucement, mais surement. Pour tout vous dire, nous attendons impatiemment le contrat signé de Marichou pour ENFIN vraiment s’investir dans ce déménagement, qui nous rend complètement zinzin. Zinzin positif hein. Pas zinzin-qui-veut-tout-casser. Non, la vérité, c’est que l’on est tellement emballé (emballer..carton..déménagement, note l’effort sur le jeu de mot), qu’on peine à y croire, à tout ça. Du coup, rien ne bouge chez nous, pas un seul tiroir ne sera vidé tant que ce contrat ne sera pas entre nos mains.

BREF.

Ce déménagement, à défaut de l’investir complètement, on y pense. On l’imagine. On le réfléchit. On l’organise, dans nos têtes. Nos premières interrogations ont été celles de tous :

“comment va-t-on faire pour vider nos 100m2 et les trimballer à 700km en 1 fois, sans retour?”
“et les enfants ?”
“en semaine, ou en week-end?”
“à qui peut-on demander de l’aide ?”
“comment tout mener de front sans devenir dingues?”

Se sont alors opposées les deux solutions “classiques” : faire appel à un déménageur, ou tout organiser soi même.

Nous avons fait beaucoup de calculs, imaginé beaucoup de scénarios.

Puis nous avons pris contact avec l’Officiel du Déménagement. Pour être sincère, je ne connaissais pas cette entreprise jusqu’à il y a alors 1 mois. Nous n’avons jamais eu à déménager à plus de 20 km de distance, et surtout nous n’avons jamais eu AUTANT de BAZAR à transférer d’un endroit à un autre (c’est que les enfants ça prend de la place, ma bonne dame!)(aheum)(ils ont bon dos, pas vrai?).

Pourquoi ce choix du déménageur ?

Premièrement, la facilité. Je vous avoue que la vue de millions de cartons (la vaisselle !) à remplir avec deux minis choux dans les pattes dont une qui est dans sa période “j’adore-remplir-et-vider-tout-ce-que-je-trouve” NON STOP (couplé au syndrome du “je-n’en-fais-qu’à-ma-tête-laisse-moi-tranquille-jai-deuzan-D’ABORD”), me donnait des sueurs froides… Ne parlons pas non plus du trajet que j’aurais du faire SEULE, avec des deux mêmes tornades à l’arrière et leurs innombrables pleurs cris bastons cékankonariv ! Bref, tout ça, ça sentait bon (mauvais) la migraine. Non, LES migraineS.

Deuxièmement, ni Marichou ni moi, ni personne de notre entourage proche ne possède le permis poids lourd. Aux dernières nouvelles, donc, il nous aurait fallu  louer plusieurs camions de 20m3 (trois pour être exacte – oui, on en a du bazar et une cave surblindée), et trouver plusieurs chauffeurs motivés à se farcir le trajet (et donc, le déchargement et tutti quanti). NOT easy peasy, les gars ! (mais sinon, nos potes sont très sympas, promis !)

Troisièmement, la praticité. Une personne adorable se charge de notre dossier et est à notre entière disposition. Nous allons recevoir les cartons (et le scotch !) sans lever le petit doigt. Puis des adorables gentlemen musclés (bah quoi?) vont débouler chez nous, emballer tout le “fragile”, démonter les meubles, charger le camion, décharger chaque carton dans la pièce attribuée, ET remonter les meubles. Sans parler de toute la partie administrative/changement d’adresse, également gérée par la société ET de la garantie sérénité qui protège TOUTES nos affaires en cas de casse. Être chouchoutés dans une grande étape de notre vie, ça nous a semblé être appréciable, tout simplement. Pas de fatigue, pas de crise de couple lors du démontage/remontage des meubles, des parents dispos pour des enfants sereins, et une organisation FACILE, RAPIDE, EFFICACE.

Enfin, CERTES le budget est un peu plus conséquent, MAIS il se justifie, selon nous (et ça n’engage que nous), par les deux points cités juste au dessus (oui, parce que louer 3 camions, c’est aussi 3 x plus de frais d’essence et de péage, hein)(en classe 3, le péage).

Concrètement, comment ça se passe ?

Je ne vous décrirai aujourd’hui que la première étape, celle que nous avons “vécu” ! Le premier contact téléphonique, donc. Ce coup de fil c’est un premier contact avec la personne qui sera notre référent pour toute la durée du déménagement. On se présente, on explique notre projet, on décrit notre logement actuel, et le futur. On définit notre projet, nos besoins. Parmi 3 formules : l’économique, la standard, et la luxe, on opte pour la standard, puis, on fait le bilan de ce que pourrait représenter le volume à déménager. On estime.

Notre premier contact avec Sophie s’est très bien passé. Nous avons été très agréablement reçu, et elle a su répondre à nos interrogations, inquiétudes dans une ambiance détendue, arrosée de quelques petites boutades !

Une fois le déroulement des différentes étapes bien expliqué, et notre projet défini, on nous indique qu’il va falloir bosser un peu ! Nous avons alors reçu un inventaire à remplir, afin que l’Officiel du Déménagement puisse estimer clairement et efficacement le volume de notre déménagement.

Une fois cet inventaire terminé (disons, allez, en 1h de temps), nous avons reçu un première estimation. Toutefois, celle-ci a semblé élevée à Sophie, qui de suite nous a recontacté afin d’aller plus loin. Honnête, vous avez dit honnête ? Nous avons réellement apprécié ce geste ! Du coup, pour clarifier l’estimation, nous avons eu pour mission de photographier l’ensemble de notre maison. Mission accomplie, nouveau devis en cours de réalisation…

La prochaine étape consistera à valider le devis, puis fixer une date de déménagement officielle. Enfin ! (vite, vite, le contrat)

On se retrouve pour le déroulement du jour J ?

Pssssssst : je ne vous l’avais pas dit, mais notre dossier pour la maison du bonheur en Normandie a été accepté ! Champagne ? ;)

4 Comments

  • Picou

    Je pense que le jour où j’aurais à déménager, qui plus est aussi loin, je n’hésiterai pas non plus à mettre un peu la main à la poche pour avoir un vrai service tout compris! On a déjà un peu donné, les déménagements à la roots avec les potes et tout…ça a son charme, mais n’avoir (pas grand chose ou) rien à faire, c’est top! Bon courage en tout cas – tout l’administratif que vous devez avoir, en plus du stress inévitable et du changement pour toute la famille, ça va faire beaucoup mais la carotte est belle!

  • Mum Curly

    Un déménagement n’est pas de tout repos…. Je le sais j’ai connu ça y’a un mois!!! 350 km!!! De grosses sueurs froides (et de bonnes contractions à 31 SA!) quand les déménageurs ne se sont pas présentés le jour J…. Enfin il va falloir que je raconte tout ça! Quand j’aurais enfin internet…. Bon courage en tout cas!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *