Instants de vie,  On en parle

Allaitement, round 2.

Mon premier allaitement, j’en garde un mauvais souvenir.

J’en avais parlé sur le blog à l’époque : cela n’avait pas fonctionné, mais ne m’avait pas non plus pour autant découragé. C’est donc pleine d’espoir que j’avais entrepris à nouveau d’allaiter ma fille. J’y ai pensé tout au long de la grossesse, me suis posée 10 000 questions, celles que l’on se pose toutes, puis, le jour J est arrivé, le moment de la mettre au sein aussi. Un peu d’appréhension, mais avec beaucoup d’amour, ma toute petite a très vite su comment faire, et surtout, sans me faire souffrir.

Allaitement 1

Évidemment, ce premier mois fût compliqué, mais beaucoup moins que pour son frère il y a 2 ans. Moins de douleurs, moins de stress. Je crois que la grande différence a été que cette fois, je savais. J’étais préparée à ces difficultés des débuts. A la montée de lait qui fait mal (mal, maaaal), à ces premières semaines au rythme complètement irrégulier, à cette dépendance. J’ai été accompagnée, et conseillée par de super copines. J’ai été écoutée, et je n’ai pas hésité à demander de l’aide, à crier au secours, à en parler.

Minicouette a désormais presque 2 mois, et ça y est, notre allaitement est bel est bien lancé. Cette fois ci, sans angoisse, sans bébé perdu, sans maman déboussolée.

… Mais cependant pas sans encombre.

Même si je ne souffre pas, ma Minicouette est très demandeuse. Toutes les 2h en moyenne, jour comme nuit, il faut que je sois là, à disposition, pour la nourrir. Parfois toutes les heures. Ce rythme de croisière, me paraissant tout à fait normal les premières semaines, a toutefois commencé à devenir pesant, et inquiétant. Pourquoi mon lait ne cale-t-il pas ma fille ? Pourquoi a-t-elle faim en permanence ? D’ailleurs, est-ce réellement de la faim ? Pourquoi n’arrive-t-elle pas à dormir d’un sommeil profond, et seule, dans son berceau, entre chaque repas ? Les questions commencent à nouveau à se chambouler dans ma tête… et j’en souffre, autrement.

Une souffrance différente de la première, car elle n’est pas physique, non. Tout se passe à l’intérieur, dans ma tête. C’est une situation très culpabilisante. Ne pas se sentir capable de satisfaire les besoins de son enfant, ne pas savoir ce qui cloche, et pourquoi. Ne pas être « à la hauteur ».

Malgré tout, je ne baisse pas les bras. Je suis là, pour elle, à sa disposition. Je suis là, à chaque fois qu’elle en a besoin.

Je suis là, même si je suis fatiguée, même si je fais impasse sur ma vie, et mes envies à moi. Je suis là, même si son frère ne comprend pas pourquoi « Bébésoeur a toujours faim ». Je suis là, parce que cette fois, j’ai décidé de tenir bon. Pour elle. Pour moi.

Il n’y a plus qu’à espérer que nous trouvions ensemble une solution, pour enfin vivre cet allaitement le plus sereinement possible…

* Vos expériences et conseils sont les bienvenus en commentaire : soutenons nous :)

ALLaitement 3

24 Comments

  • Gwen Elinaïs

    Je te comprends tout à fait j’ai vécu le même avec l’allaitement de ma fille.
    Je me suis rendue compte au final que SI, notre lait est toujours nourrissant pour notre enfant (sauf cas très rare à voir sur le site de LLL)
    Que aussi, notre sein n’est pas que nourricier, il peut être le câlin, la tétine, pour rassurer, pour avoir ton odeur, ta chaleur,..
    Ce que tu peux tester entre 2 c’est de juste lui faire un câlin, voire un peau à peau qd tu le peux ou lui donner un foulard que tu portes. Une tétine aussi, si elle n’a pas. Ou juste la porter en porte bébé.. Courage! Je ne sais pas jusqu’où tu veux aller dans ton allaitement mais la (grande) dépendance c’est jusque vers 6 mois quand on introduit la diversification..
    Bisous

  • ElyKayna

    J’ai moi aussi beaucoup souffert avec ma fille il y a deux ans. Souffrance physique et mentale, culpabilité.
    Je pensais qu’en faisant les choses naturellement sans se poser de question, tout irait bien.
    Ayant vécu dans des Pays où les femmes allaite naturellement, souvent plusieurs bebe, parfois même ceux des autres, je n’imaginais pas que ce soit aussi dur.
    Je garde quand même un grand espoir et ne m’avoue pas vaincu, prochain bebe, on fera pareil en mieux.
    Bon courage et ne lâche rien, tu sera un model pour beaucoup.

  • Elodie

    Article qui me parle énormément et j’en aurais des tartines à raconter (par moment je me dis que je devrais me lancer dans la blogosphère lol)

    J’allaite ma 2ème miss qui a 2 mois comme minicouette

  • cecile

    Bravo de tenir pour elle, mon allaitement ressemblait un peu au tien en ce moment… moi ct toute les 2/3h en journée, le soir de longues heures (entre faim et pleurs du soir difficile de faire la différence, la seule chose qui la calmait était le sein).
    Puis nuit de 23/00h à 5h…. ouf quelques heures de répit .
    ma sage femme me disait que ça arrivait les bébés affamé le soir (mais réellement epuisant).
    Ma solution pour récupérer à été le co dodo de temps (chose que je n’aurais JAMAIS imaginé )
    En journée elle dormait très peu, hormis au sein (mais se réveillait avec un large sourire des que je la posait ) ou en balade (pas pratique quand quand on habite dans le sud et qu’on est en juillet!)
    elle a commencé à se régler vers ses 3 mois avec des tétées moins nombreuses.
    Une amie qui a allaité peu de temps après moi donne à chaque tétée les 2 seins et son bébé tenait 4h. …
    courage et bravo à toi super maman !!

  • Hanh O

    Félicitation pour cet allaitement! Si tu as des questions, les conseilleres de la leache league sont tops. ;)

    Je me souviens que ma mini était parfois au sein 24h/24 lors des poussées de croissance et que ca se calmait au bout de quelques jours et que certains jours elle n’arretait pas même sans poussée de croissance. Et puis on finit doucement par trouver un rythme de croisiere, proposer autre chose que le sein, pour voir, refiler le microbe à papa marchait pas mal ici aussi. ^^

    Bon courage et bel allaitement!

    J’attends bébé number 2 pour dans un peu moins de 2 mois, j’ai hâte et en même temps je me pose encore plein de questions, même si je sais que ca ne sera pas comme pour sa soeur. :p

  • emma

    Bonjour

    J’ai accouché le 19.02.2015, de bb 2. comme toi le premier j’ai allaite 5 jours je m’attendais pas a toutes ces douleurs, la nuit de la java et autre désagrément. pour bb 2 je me suis dit « je veux l allaiter je vais réussir et tampis si je derange les sages femme à chaque tétée  » car le premier je n’ai pas demandé d aide. Je suis tombée sur des sages-femmes extraordinaires à la clinique!! J’ai passé toutes les difficultés haut la main . Crevasses des le deuxième jours et montée de lait phénoménal tout le monde était impressionné par mes « obus » lol et mon soutien gorge en choux vert frise .mais comme toi je savais déjà ce qu’il allait arriver. Voilà maintenant 2semaines je tiens le coup tétée toutes les 3_4h et depuis 2h nuits à 6h d intervalle. Mais voilà de 21h à 00h c’est la teuf à la maison , il est éveillé mais ouvre la bouche pour tétée donc je le mets à peu près deux fois voir 3. J’ai essayé la tututte mais de temps en temps ça lapaise ou au contraire cela lenerve et du coup il est enerve au sein . Je ne sais pas quoi faire …

  • Tatiana

    Moi je n’ai qu’un fille de 19 mois et je l’allaite encore…
    Pour moi l’allaitement c’était évident! Je ne voulais pas lui donner de lait artificiel!
    Et puis ça ne c’est pas passé comme je l’avais prévu!
    Une montée de lait tardive, un bébé déjà petit et qui ne prends pas de poids! La maternité lui a donc donné des biberons! Mais pour moi c’était une étape! j’allais allaiter ma fille et exclusivement!
    De retour à la maison j’alterne tétés et biberons. Mais j’ai loupé ma montée de lait! Du coup bébé qui s’acharne sur le sein car elle à faim, seins vides, même le tire lais ne donne rien!
    Je cours voir ma sage femme : Au secours, aidez moi pour mon allaitement!
    Elle me conseil de supprimer les biberons, de faire du peau à peau durant 48h et de donner le sein à chaque demande (toutes les heures!) avec comme aide : des tisanes d’allaitement.
    Ce fut épuisant! Et le plus dure c’est l’entourage qui te dis : la pauvre, donne lui un biberon Rrrr…
    Et miracle, ça a fonctionné! J’ai continué les tisanes durant 3 mois puis mon allaitement était installé!

    Alors ma fille a toujours été très demandeuse : toutes les 2h bébé et toutes les 3h vers 6 mois (malgré la diversification).
    J’ai remarqué que ma fille veut tété,non pas toujours pour manger mais aussi pour faire un câlin, pour être rassurée, pour s’endormir… D’ailleurs, bébé, elle tétait systématiquement pour dormir et lorsque le lait venait, elle lâchait le sein et râlait car elle ne voulait plus manger mais téter… J’ai donc intégrer la sucette. qu’elle a rejeté vers 1 an.

    Ma fille à maintenant 19 mois et ne veut pas arrêter de téter! alors la journée c’est 2 fois seulement. Mais elle se réveille encore la nuit toutes les 3h et demande à téter…

    Je ne regrette rien, je suis heureuse d’avoir tenu! Même si je suis quand même fatiguée…

  • merchez

    Coucou,

    L allaitement est un peu compliqué quant on est mal entouré et mal conseillé… J’ai eu beaucoup de mal à mettre tout cela en place et cela s est arrêté aux 4 mois de ma pepette car une période de stress a stoppé ma production de lait. Pour commencer, je n ai pas eu de montée de lait et pourtant, mademoiselle tetait toutes les heures et est sortie de la maternité avec 120g en plus, les sages femmes l’ont même pesee 3 fois car elles n’ y croyait pas… Mais bon, là n est pas le problème, il est dans les « à côté »… Comment d
    Dois je la mettre ? Est elle bien placée ? Combien de temps ? Et toutes ses questions que toutes les mamans débutant un allaitement se posent…. Parfois on tombe dans une bonne .maternité où les sage femmes vont aider à répondre à toutes ses questions avant de nous relâcher dans la nature et puis dans d’autre non…j ai des amies qui avaient des cours d’allaitement : on leur a montré toutes les positions possibles, les petites remèdes en cas de baisse de production ect….o
    Elles m’ont sauvé 2 mois avec tout ça !
    Il y a également la letche league qu’on peut appeler en cas de questions ou de petits soucis je crois qu’il se déplace même !
    La base c est de boire beaucoup d’eau (eh oui, cela fait vase communiquant et de dormirrrrrr !!!! )
    Sinon au cas où il y a un peu l’homéopathie ou le galactogil qui existe depuis 50 ans :-)

  • nonane

    9 mois depuis dimanche que j ai moi même débuté le même chemin avec une chance immense que ca roulevdes le début… Ce qui n empêche pas les interrogations les inquiétudes… Peut-être quelles viennent d ailleurs d une image de wonder maman qu’ on nous oblige à porter… La seule chose que j ai envie de te dire et qui m a rassuré (90% du temps je suis un peu hyper anxieuse) me vient de ma soeur et d une sage femme  » faites confiance a bébé et faites vous confiance. Si bébé prend du poids et est éveillé tout va bien » et ma fille était pareille toutes les 1h30-2h au sein. Maintenant avec la reprise du travail on est en allaitement mixte depuis 3 semaines et la demoiselle est en pleine forme (peut etre plus que maman …) Et comme je l ai lu dans les coms la tétée n est pas qu’ alimentaire c est aussi les premiers calins :) très bon allaitement et surtout aucune mère n a pas assez de lait la nature est bien faites, ne pas écouter les gens même médecin qui disent que le lait n est peut être pas bon pas assez riche (et j en ai eu…) Cela n a rien à voir les cas réels de manque de lait son très rares et souvent liés a une maladie grave et un lourd traitement…

  • Estelle et ses poussières

    J’ai rédigé un article hier sur l’allaitement, tu peux aller y jeter un coup d’œil car il indique ce qui est important selon moi pour réussir son allaitement.
    Je te conseille en particulier de prendre rdv avec une consultante en lactation qui t’aidera à répondre à tes questions et je te souhaite un bel allaitement.

  • Michiels Florence

    Mon premier garçon avait un rgo pathologique important. Il prenait le sein 1h, tous les deux heures… Non seulement s’était épuisant, mais je n’avais plus le temps de faire quoique ce soit d’autre et commençais à le vivre de plus en plus mal… Jusqu’au portage: j’ai appris à allaiter en écharpe: la révélation !!! En toute discrétion, j’allaitais même en faisant les courses!!! J’ai connu la satisfaction de remplir les besoins de mon petit ogre et ceux du quotidien. Je te souhaite de trouver la solution qui vous conviendra. Bonne chance !! :-)

  • lilou327

    Bonjour,
    Moi, je suis en train d’allaiter mon 3eme et j’ai aussi qq galère. Ces derniers jrs, il demandait bcp plus et pleurait plus. Hier soir, après l’avoir allaité un certain tps, il ne semblait pas rassasié et pleurait bcp alors on a fini par sortir du lait que j’avais tiré et congelé et il a tout bu en 5 min et s’ est enfin calmé… En fait, je suis tellement fatiguée que je dois avoir moins de lait. Du coup je vais filer à la pharmacie pour acheter des médicaments pour stimuler la lactation.Tu as déjà essayé? Si elle ne te laisse pas te reposer correctement, c’est un cercle vicieux, tu es fatiguée, tu as moins de lait, elle a plus faim dc elle te demande plus… Peut être peux tu tirer ton lait et faire donner le biberon au papa le temps que tu te reposes… Après, je sais que certaines sont contre le biberon qui peut détourner le bébé du sein mais perso, j’ai attendu 3 semaines pr que l’allaitement soit bien installé et ça n’a pas posé de soucis. Après, ne connaissant pas tout les détails de ton allaitement, je suis peut être complètement à côté de la plaque! Mais c vrai que des fois, on se sent seule face à nos questions! Je comprends tout à fait ton désarroi. J’espère que tu trouveras quelque chose qui marche! Bon courage!

  • mag

    Quel plaisir de lire vos expériences !
    Babylily est née le 07.02.2015, c’est mon premier enfant donc première expérience en.allaitement.
    Les débuts furent difficiles car mes mamelons n étant pas assez développés, j’ai du mettre des bouts de seins.
    A suivi la.montée de lait… heureusement car ça m’a facilité la tâche !
    Sauf que bébé a commencé a hurler en soirées et rien ne la calmait. Un soir elle a tellement tété que je hurlais de douleur. .. résultat une amie à du me dépanner de lait infantile car je ne pouvais plus gérer la nuit.
    Le lendemain nous avons pu reprendre l allaitement, plus apaisée !
    Sauf que bébé ne prenait vraiment pas de.poids… au bout de trois semaines, elle ne faisait toujours pas son poids de naissance.
    Du coup le pédiatre m’a demandé de faire un allaitement mixte pour qu’elle reprenne un peu.
    Verdict : deux biberons de lait infantile en soirée et nuit et allaitement en journée. .. bébé a pris du poids !
    Je vais à présent tenter de diminuer au fur et à mesure les bib de lait pour repasser à l allaitement exclusif… mais il faut avouer que papa est moins content car c est un plaisir pour lui de donner des bib à sa fifille !

  • Sophie | girlystan

    J’en ai voulu à la terre entière au début de mon allaitement que personne ne m’ai dit à quel point c’était dur et à quel point ça faisait mal. Mais il était hors de question que je lâche, ma grossesse avait été calamiteuse, mon accouchement un désastre, il fallait au moins que je réussisse ça !
    Pendant 3 mois il mangeait toutes les 2-3h, pendant 3 mois il n’arrivait pas à téter sans bout de seins et surtout pendant 1 mois il mangeait non stop la nuit. Plus d’une fois je l’ai allaité pendant 5h la nuit, combien de fois il hurlait de colère parce que plus rien ne sortait. Je suis fière d’avoir tenu bon même si personne autour de moi à part mon mari ne comprend pourquoi « je ne lui ai pas collé un biberon ». Maintenant qu’il a 4 mois tout est simple, il a souvent faim la nuit mais je savoure ces peu de mois qu’il reste avant de ne plus voir cette toute petite main attraper et relacher mon tee-shirt, son regard plein d’amour pendant qu’il mange.

  • marie

    ai confiance en toi, certains bébés ont besoin plus que d’autres de têter et d’être portés, en écharpe c’est le pied, mais mes enfants étaient comme ton bébé tout neuf et courage, ça passera :)

  • guessant

    Je comprends tout à fait.j ai allaite mon fils il y a 6 ans.ça c est plutôt bien passé.il réclamait beaucoup et j avais aussi cette impression que mon lait n était pas assez pour lui.j ai été du coup à des réunions de la lèche league de mon département et ça m a aidé car on pouvait poser toutes les questions qu’ on voulait.il y avait d autres mamans avec qui partager nos craintes et aussi comment les resoudre.c était très intéressant.j attends un ti bébé pour fin juillet et c est vrai que j ai toujours cette crainte en moi qui me dit et si ça marche pas.

  • wombath

    Bonsoir,
    les allaitements et les enfants se suivent mais sont tous différents. Ma première fille était comme minicouette, toujours scotché au sein, elle prenait du poids donc je ne m’inquiétait pas… et elle s’est sevré à 13 mois. Sa soeur, qui a plus rapidement espacées les tétées n’est toujours pas sevrée à 17 mois…
    La tétée s’est aussi un contact. Peut être que tu peux la porter un peu en écharpe cela garde le contact et peut être que cela compensera un peu de temps au sein. ainsi tu seras plus libre de tes mouvements; en tout cas tu as raison de t’appuyer sur ton entourage, l’allaitement c’est de la motivation et un entourage bienveillant!
    quoiqu’il en soit c’est génial que cela se passe bien, essaye de ne pas trop de poser de questions et fais toi confiance. Je te souhaite un bel allaitement!!

  • Mum Pas Cap

    Ca me touche, ton article . Très contente que ton allaitement soit bien lancé, physiquement. Moins, que tu en souffres, moralement. Je te souhaites de trouver votre rythme. Ta minicouette doit surement avoir besoin d’être au chaud le plus près possible de ton corps. Essaye de lui donner un linge peu épais avec ton odeur (mon fils a un de mes (anciens) tee-shirts comme doudou …).
    Courage, et belle aventure à vous <3

  • Maud

    J’ai lu ton article, je n’ai pas pu allaiter car ma puce préma n’avait pas assez de force. Mais comme toi ma puce ne dormait jamais d’un sommeil profond et assez peu, refusait d’être posée plus de quelque minutes dans son lit, la seule chose qui l’apaisait été d’être en écharpe de portage contre moi et ceci nuit et jour. Au début j’ai mis ça sur le compte de sa prématurité et à son besoin de rattraper les semaines qu’elle a eut en moins, et on final on s’est rendu compte que outre son besoin de chaleur humaine elle avait un RGO interne et du jour ou nous avons traité le RGO, ma puce a accepté petit à petit de se détacher de moi et a commencé enfin à dormir comme un bébé. J’ai vu sur instagram que tu avais consulté aujourd’hui donc je voulais te faire part de mon expérience même si chaque enfant est différent. En tout cas félicitation pour ton allaitement.

  • Lili et ses filles

    Punaise, la montée de lait, un de mes pires souvenirs et une souffrance atroce pour ma première. Du coup, comme toi, pour ma seconde, je m’étais mieux préparée, j’avais mieux anticipé et pris tout de suite RDV avec une sage femme conseillère en lactation au cas où (traumatisée j’étais ^^).

    Pour ta fille, je dirais aussi qu’on a pas tous le même appétit ni le même estomac, y a des gros mangeurs et des petits mangeurs. Comme elle mange de plus petites quantités, ben elle mange plus souvent, c’est tout ^^ Ça veut pas dire qu’elle n’en a pas assez, elle prend ce qu’il lui faut mais en plusieurs fois (ce qui est bien moins pratique pour nous, je te l’accorde !). Après, ce n’est peut-être pas la seule explication, mais s’en est une possible en tout cas.

    Bon courage à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *