Papa Papote

[Papa Papote] Être jeune, être papa.

Geek

J’ai toujours su que je serai papa un jour. Etant issu d’une famille nombreuse et aîné de ma fratrie de 4, j’ai toujours VOULU des enfants. Mes parents m’ont eu très jeune, à 20 ans (oui, même pour l'”époque”, c’était jeune!). Et moi, j’ai adoré ce peu d’écart – et j’en profite encore aujourd’hui. Ce modèle m’avait fait me dire que dans l’idéal, moi aussi je pourrais être jeune papa. La future maman de mes enfants, je l’ai rencontré tôt, le timing aurait pu coller, mais… les études que j’ai choisi ont quelque peu retardé l’échéance… ou presque. Parce que oui, un beau jour BAM, bébé haricot s’est annoncé. Nous avions 23 ans. Peut être un peu trop tôt, peut être pas. Ouais, cet enfant on en parlait, mais il n’était pas “prévu” (pourquoi je n’aime pas ce mot?). Avec du recul, aujourd’hui je peux l’affirmer : il est arrivé au bon moment. Car même si il y a 2 ans, notre situation était loin d’être idéale et adaptée à l’arrivée d’un enfant, le fait d’avancer tous les trois, m’a beaucoup fait réfléchir, et relativiser sur les choses importantes de la vie… Finalement j’en ressors plus fort !

Et les autres?

A l’annonce de la grossesse, la famille a plutôt bien accueilli la nouvelle, même si j’ai ressenti un peu d’interrogation de leur part… Ben oui, comment allions-nous faire au vu de la situation ? Comment allions-nous assumer cet enfant ? Les amis, eux, ont très bien réagi, certains s’y attendaient, d’autres ne nous ont pas cru tant que le ventre de Natachouette ne se voyait pas ! Dans tous les cas, ils nous ont fait confiance !

Un bébé, ça change tout !

Aujourd’hui, Bébé a 18 mois. Ce qui a changé dans ma vie ? Beaucoup de choses. A commencer par les potes qui ne pensent plus forcément à toi parce que tu as un bébé et qu’ “en toute logique” (aheum, la logique est subjective), tu ne sors plus… D’ailleurs, qui a dit qu’on ne fait plus la bringue une fois papa ? ;) Avoir un bébé, c’est aussi 1 milliard de fois plus de responsabilités, devoir respecter des horaires et ne pas pouvoir faire des heures supp’ le soir au boulot (ouais, ça a aussi des avantages, hein – ah ah) parce que la crèche ne fait pas chambre d’hôtes ! (on m’aurait menti?) :)
Je vis également entouré de 3000 tonnes d’amour en barre, de fous rire, de stress (un peu), et d’heures de sommeil en moins.

La relation père/fils…

Être jeune ne m’empêche pas de soigner ma relation avec mon fils. Nous sommes proches et complices. Depuis sa naissance il a toujours été porté plus câlin avec sa maman et plus “jeux” avec moi. Depuis peu, quand maman n’est pas là, Bébéchou me câline moi aussi. Il a l’air heureux de me voir rentrer à la maison ou le récupérer à la crèche. Être papa, c’est aussi éduquer un futur adulte civilisé et responsable, et pour cela j’essaye de lui apprendre les bonnes choses de la vie. Faire le clown, c’est bien mais il faut aussi savoir rester sérieux parfois. Je ne sais pas si si je suis un “bon” père (ça existe, ça? ;)), mais je fais du mieux que je peux, sans me fier à l’exemple que je (n) ai (PAS) eu. L’avantage d’avoir connu une relation foirée avec son propre père, c’est qu’au final, je sais ce que je ne veux pas pour mon fils et moi. Notre relation, je la veux basée sur la confiance mutuelle; il doit pouvoir me (nous) faire confiance autant que je lui fais confiance. La confiance, c’est la base.

La suite?

D’autres enfants? Bientôt? Un grand OUI. Tant que l’on est jeune, pour être le plus proche possible d’eux, pour ne pas ressentir de décalage trop important. Et même si certains diront : “tu ne profiteras pas de ta jeunesse”. FAUX. J’en profite déjà, et en profiterai encore, d’une autre manière, certes, avec ma famille, et surtout entouré d’amour ! Et dans 20 ans, je serai un peu moins jeune (mais pas trop vieux quand même, hein), mais quand les enfants seront en âge de se garder tout seul, on en profitera différemment avec ma Natachouette.

Et toc … !

etre jeune papa

 

Illustration: charlottedujour.com

12 Comments

  • elmexa

    Pareil ! nous aussi on a eu le droit aux interrogations de nos parents ( et certains de nos amis ) !
    ” Mais ce n’est pas une poupée, il faut s’en occuper ! ”
    ” Comment vous allez faire, vous n’avez pas de travail ni d’appart ? ”
    Oui je les comprend mais on a décidés de garder ce petit bébé nous aussi ( on avaient 20 et 28 ans )
    Maintenant, il n’y ont rien a redire, ils nous font confiance et sont complètement gaga même si papy disait qu’il ne garderait pas la petite, il le fait avec grand plaisir !

  • Petite-Mam

    J’adore ce billet, je vais le faire lire à chéri, qui partage ton avis. Nous sommes devenis parent jeune également (j’avais 20 ans, chéri 24) … les questions, on en a eu des tonnes, et mêmes des indiscrètes qui m’ont vite saoulé, ça nous regardé, c’était notre vie, notre foyer qui aller se construire.. heureusement on a sû ne pas écouter les “gens” et je peux vous garantir que l’on est heureux et que l’on a même eu une deuxième petite poupée dans la foulée, nos puces ont 17 mois d’écart !

  • Lauréa

    Superbe article ;), j’ai l’impression de nous lire un peu, on a eu Mini à 23 ans aussi et du coup c’est vrai que pour certaines personnes c’était assez tôt, mais pour nous c’était le timing parfait. On pense sérieusement à bébé deuz aussi même si c’est encore en projet ;).

  • babymeetstheworld

    Quel joli article :) dès le matin j’avais les yeux humides !
    Personnellement je suis contente d’avoir attendu pour avoir mon premier bébé ( 27 ans) ce que j’ai fait avant je n’aurai pas pu le faire avec un bébé et ce que j’ai fait se fait jeune ! Maintenant il est la et je suis la plus heureuse du monde. Même si il était désiré et que son arrivé était comme une évidence je me sens désormais moins libre et parfois je suis un peu nostalgique de ” mes années de folie de jeunesse” comme quoi nous sommes tous différents :)

  • babymeetstheworld

    oups je voulais rajouter que ma mère m’a eu à 30 ans et il n’y a pas de décalage, nous sommes et avons toujours été super proche. Je pense que ça dépend vraiment de l’état d’esprit de la personne et pas de l’âge :)

  • Carine P

    Coucou
    J’aime cet article ;) . Ce fut un peu pareil pour nous, sauf que nous avions la chance d’avoir déjà du travail tous les 2. J’avais 24 ans et chéri 22 ans quand notre 1ère puce est née. Par contre on a du avoir plus de chance que vous car à cette époque les amis sont souvent venus faire la fête avec nous. Il faut dire qu’on a très vite trouver la maison de nos rêves (enfin la maison 1 où on accueillerait notre bébé), on a déménagé quand j’étais enceinte et du coup on avait la place de recevoir contrairement a beaucoup d’amis encore en appart. Du coup, peu de choses ont changé, enfin si on a donné envie ;) .
    Aujourd’hui, j’ai 35 ans et BB4 aura 13 mois demain. Notre famille est complète et on est bien content comme ça. J’ai eu beaucoup plus de remarque pour bb3 et bb4 que pour bb1, genre “encore, mais ça va faire beaucoup! ” “vous vous arrêtez maintenant, hein?” . Et je confirme papa s’éclate au ski avec les 2 grandes et aux jeux vidéo. Les copains maintenant ont des enfants, vont bientôt en avoir ou vient de se mettre en couple, mais on se retrouve toujours, moins souvent c’est vrai, mais pas à cause des enfants mais le boulot qui nous a éloigné.
    Bonne continuation et je vous souhaite des bébés pour bientôt ;)

  • Célia

    Ici j’avais 24 et chéri 23. Chéri en CDI, ensemble depuis presque 5 ans et un mariage en cours de préparation donc personne n’a osé nous dire quelque chose ^^ (et ils n’avaient pas intêret dis donc !)
    Mais c’est vrai que niveau “ami(e)s” ben bizarrement, on a moins de nouvelles. On vient moins chez nous, on nous invite moins etc… Comme si on avait pas le droit de faire la fête nous aussi mais bon…
    Sinon à part ça, du bonheur en barre hein et OUI, nous aussi nous VOULIONS être parents jeunes !!! Et on se dit depuis l’arrivée de notre amour, qu’on a bien fait de le faire comme ça ;).
    Un deuxième ?? ohh oui viiite viiteee lol (pas trop quand même mais pourquoi pas ^^).
    Vivement votre petit deuxième alors !
    Super article de papachou !!!
    Des bisous

  • Oph

    Bon idem ici, et deux en +. Tout à fait d’accord avec ce que tu écris et je pense que Gaëtan le serais aussi ;).
    Concernant les “amis”, effectivement, cela permet de faire le tri mais également de se faire des nouveaux amis, car oui il y en a qui s’éloignent mais d’autres qui arrivent, et ca ca n’a pas de prix :).
    Je vous encourage à en faire d’autres, car il n’y a rien de plus beau que de les voir évoluer ensemble, jouer, grandir, partager et s’aimer (déjà) sans conditions… :)

  • SpiderMaman

    Ici, j’avais 25 ans pour mes triplés.Quand nous nous sommes mariés à 21 ans, nous étions jeune. Je trouve ça formidable d’avoir l’énergie d’avancer avec eux. Et puis, comme tu le dis, ça ne gâche pas la jeunesse, c’est une autre jeunesse.

  • Mam'nougatine

    Bel article! C’est au bout de 5 ans d’amour que notre fille s’est pointée, j’avais 23 ans moi aussi (chéri 25). L’arrivée d’un bébé bouscule complètement la vie, mais effectivement ça ne gâche en rien la jeunesse, qui est juste différente. Ma fille m’a donné des ailes, c’est elle qui m’a donné envie de structurer et réorganiser ma vie et mes projets professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *