Instants de vie

Déménagement : faire ses cartons… en famille !

Ah ah, vous n’avez pas fini d’en manger, hein, du déménagement, par ici ! J’espère ne pas vous lasser, mais il me semble intéressant d’aborder le sujet, c’est rare une telle expérience racontée en détails sur un blog famille, non ?

Je vous avais donc laissé à la fameuse étape … des cartons !

La célèbre, la relou, la fastidieuse, la pénible étape des cartons. On a pas le choix, il faut y passer. C’est bien beau de rêver sa nouvelle vie en bord de mer, mais les meubles NJUT et SMOLABULEK (oui j’invente), et surtout LEUR CONTENU, ne vont pas faire le boulot tout seul. Et histoire de compliquer le schmilblick : ajoutez deux enfants dans les pattes, et un délai de moins d’une semaine pour emballer 100m2 de maison… Vous obtiendrez : un JOYEUX BORDEL ! (attention, j’ai bien dit JOYEUX)(toujours voir le verre à moitié plein)(dit-elle)(je me soigne, promis). 

Je précise que via l’option STANDARD à laquelle nous avions souscrit avec l’Officiel du Déménagement, nous n’avions pas à nous occuper de la vaisselle. Et ce fût un GROS soulagement. Parce qu’honnêtement, veiller à protéger chaque pièce du service de mamie ginette, ça ne m’emballait pas tellement, JUSTEMENT. Ah ah ah.

Par où commencer ?

C’est bien simple, notre maison lyonnaise était une maison tout en hauteur. Nous avons commencé par l’étage le plus haut : la chambre de Mini chou. C’était l’une des pièces les plus difficiles à emballer, car un grand placard sous la pente renfermait énormément de trésors bazar.

Dans chaque pièce, et à commencer par celle-ci, donc, nous avons opté pour … le tri ! Cette première chambre nous a permis de sortir 5 sacs entiers “à donner”. Croyez-le ou non : ça fait du bien ! Même si cela rend la tâche un poil plus compliquée ; ce n’est pas toujours simple de se séparer de nos vieilleries.

[Pour info : nous avons donné tout ce dont nous ne voulions plus à Emmaüs et au Foyer Notre-Dame des Sans Abris à Lyon, ainsi que quelques vêtements en borne textile]

Et les jouets ?

En ce qui concerne les jouets, nous nous sommes mis d’accord avec notre Mini pour garder quelques petites voitures de secours, un livre ou deux et ses doudous fétiches, pour les derniers jours à passer à Lyon avant le grand saut. A presque 5 ans, il n’a pas rechigné, OUF. Côté Minicouette, à 2 ans, nous avons choisi pour elle ce qui ferait office de jouets de secours, et avons bien veillé à l’éloigner lors de l’emballage de sa chambre (astuces pas très “perfectparentproof” plus bas… :p)

Et les enfants, on en fait quoi ?

Je crois qu’il n’y a pas de recette miracle. On fait selon la situation, selon les délais, et surtout, selon nos enfants ! Finalement, je n’ai pas tellement d’astuces à donner pour gérer cette étape avec des enfants. La tablette, chez nous, a beaucoup dépanné (pas taper, pas taper). Toy Story 1, 2 et 3 aussi (vers l’infiniiii et au delààààà). Il a fallu les occuper plutôt que de s’en occuper. Alors on a fait comme on a pu. Avec les moyens du bord, et surtout ce qu’ils ont bien voulu accepter à ce moment là (difficile à gérer pour eux, aussi, il ne faut pas l’oublier !).

Côté cartons : bon à savoir !

Le meilleur conseil, et sans doute également le plus célèbre : respecter l’équilibrage et le compactage ! Il faut absolument veiller à ce que chaque carton ait un poids raisonnable : n’hésitez pas à mixer livres et peluches, mais également à faire attention qu’aucun espace de reste à l’intérieur du carton, ce qui le fragiliserait.

Pensez également à privilégier vos valises et sacs de voyage pour l’emballage de vos vêtements. Cela vous permettra de ne pas avoir à les mettre en carton, et puis, vous économiserait sur l’utilisation des cartons, pour d’autres merveilleux trésors à emballer (aheuuum).

Ce que j’ai appris : ne pas croiser les rabats d’un carton ; il faut d’abord replier les petits, puis les grands côtés et scotcher le tout, en veillant à bien se faire rejoindre le scotch (et donc faire le TOUR du carton)(comment ça, on s’est fait remonter les bretelles, le jour J ?! gnahahaha).

Dans tous les cas, les fiches-conseils envoyées à chaque étape par l’Officiel du Déménagement nous auront bien aiguillé !

On se retrouve bientôt pour un récap du jour J (haut en émotions!) ?

A très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *