On en parle

LA maison : enfin !

Hey hey hey !

Je réalise que 1/ cela fait une éternité que je n’étais pas venue par ici et 2/ je ne vous ai jamais présenté… LA maison ! Car oui, depuis notre emménagement dans les Landes (souvenez vous), nous vivions en appartement, le temps de trouver une future maison à acheter.

Eh bien… ça y est ! Après plus d’un an de recherches, de (beaucoup trop) nombreuses visites et quelques décéptions (aussi, oui oui, il faut être honnête), nous y sommes ! Chez nous ! Enfin !

Nos critères de recherche ont changé une bonne dizaine de fois (sans parler de notre zone de recherche, qui était plutôt restreinte au départ, puis qui s’est élargie, pour finir plus étroite à nouveau, et à un endroit complètement différent du point de départ, mouahaha vous suivez ?). Bref, cela n’a que peu d’importance, car je ne m’étendrais de toute façon pas sur la commune, mais il faut le savoir : la recherche de maison dans le sud des Landes, c’est pire que de participer à Koh Lanta ! Faut s’accrocher !

Nous avons donc remporté l’épreuve des poteaux, et depuis décembre, nous voilà installés.

Pour ne pas perdre de temps, en attendant le top départ de nos travaux, nous avons tout misé sur l’aménagement du jardin, qui avait bien besoin d’un coup de frais lui aussi ! Après avoir lâché presque un SMIC en plantes et panneaux de bois, on est pas trop mal.

Les enfants ne sont pas tout à fait de cet avis (les « maman, je m’ennuie ! » étant encore trop fréquents à mon goût, niark niark) ; eux, ce dont ils rêvent : c’est une balançoire – que dis-je – une aire de jeux (s’ils pouvaient avoir le circuit d’accrobranche aussi, ils ne diraient pas non, ah ah).

C’est donc le sujet du moment (du moins, dans ma tête !). Bricoler une balançoire DIY ? Pas bête mais… une balançoire pour deux, aïe, je vais m’attirer des ennuis !

Alors j’ai repensé à cette boutique en ligne découverte il y a quelques années : WICKEY !

Wickey, ce sont un peu les rois de l’aire de jeux et de la cabane enfant sur pilotis de folie. J’avoue que d’imaginer mes blondinets s’inventer 1001 histoires dans ces structures me plait bien. J’aime aussi la sobriété et la matière BOIS (j’ai en horreur les jeux de jardins en plastique multicolores, pas vous ?).

Affaire à suivre : craquera, craquera pas ? Il en reste un à convaincre… je ne vous le présente pas ! ;-)

Et cette maison, elle ressemble à quoi, alors ?

Eh bien c’est là que votre déception sera à la hauteur de notre impatience car…. je ne vous montrerai pas grand chose aujourd’hui ! Ha ! Car comme évoqué plus haut, cette maison, bien que nous ayons craqué dessus, nécessite un gros rafraichissement, et quelques travaux avant d’être à 100% opérationnelle.

Mais elle avait tout ce qu’il faut : le charme, le typique, la dépendance, le jardin suffisamment grand (2 enfants et un chien, ça bouge ces petites choses !). Et le compromis alors ? Ben oui, y’en a toujours !! Eh bien cette maison n’est pas la vieille ferme de nos rêves perdus en pleine campagne landaise à 10 min de l’océan (bah quoi ?). Elle est en « ville » dans un ancien lotissement, mais… sans vis à vis ! (yeahhh) et… à 15 min de l’océan ! Jackpot, donc, pour nous.

Revenons en aux travaux. L’étape des devis et du choix des artisans est une belle continuité de l’étape Koh Lanta numéro 1 : encore une fois, faut s’accrocher ! Nous avons lancé la machine fin novembre, et à ce jour, fin mars, il nous manque encore 2 devis à valider ! Oups… Mais le plus « gros » est fait : la commande des menuiseries. C’est un peu ce qui conditionnera tout le reste du chantier, et étant donné les délais… celui ci ne débutera très certainement qu’en septembre ! (impatiente, moi?)

A bientôt pour un update ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *