On en parle

Nos calendriers de l’Avent avec CEWE

Il n’est JAMAIS trop tard pour commencer à bien préparer Noël ! Non ?!

Bon ok, nous ne sommes que mi octobre mais… l’an passé nous avons déménagé le 23 décembre et installé notre sapin le 24, alors on avait promis aux enfants que l’année suivante (cette année donc, vous suivez ?), on ferait les choses en G-R-A-N-D !

Et cela commence par bien se préparer à …. l’avent ! (oui, bon, aussi à l’avance, du coup, oh oh oh).

Mine de rien, il ne reste plus 9 week-ends avant le réveillon ! ET OUI, le temps passe vite, ma bonne dame ! D’ailleurs, ici, les listes de Noël sont prêtes depuis belle lurette (bizarrement, ils ne sont jamais en retard pour ça…).

Revenons-en à nos moutons. Qui dit avent dit… calendrier bien sur ! A ce sujet là, nous avons déjà essayé beaucoup de choses : le calendrier bas de gamme (au goût douteux), le calendrier haut de gamme (au style douteux), le calendrier « DIY » (au succès douteux – « bah maman, il est où le chocolat ? »).

Bref, je crois que cette année nous nous sommes surpassés : j’ai découvert le calendrier idéal pour allier : style (bah quoi, ma déco, j’y tiens!), goût (miam les Kinder!), et originalité.

Le calendrier de l’avent photo personnalisé avec CEWE

Eh voui, moi la première, je ne savais pas encore, il y a peu, que cela existait (dixit la photographe, vous savez les cordonniers sont les plus mal chaussés, bref…passons, héhé).

Le processus de création est tout simple, on se rend sur le site de CEWE, dans la catégorie des calendriers de l’avent, puis on se laisse guider. On peut télécharger le logiciel de création, gratuitement, ou bien utiliser l’outil de création en ligne (ce que j’ai fait !). Simple comme bonjour, je vous dis !

Vous aurez le choix entre différents modèles (ici, nous sommes de la team Kinder forever), différentes tailles (A4 ou XL), un format portrait ou paysage, l’utilisation d’un modèle créatif ou non … on importe sa photo, et … c’est fini !

Quelques jours plus tard, le colis vous attend et… c’est désormais maintenant que le plus difficile commence : pa-tien-ter !

Mais l’avantage, c’est qu’on n’est même pas obligé de les ranger, parce qu’en attendant le 1er décembre, ils trônent comme deux jolis cadres sur la cheminée, hé hé.

Alors, malin ou malin ?

A vous de me raconter l’histoire de vos calendriers de l’avent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *