On en parle

La Mum to Be Party à Lyon : j’y étais !

Il y a quelques semaines j’ai pris part à une aventure super chouette. Une sorte de petit challenge à relever pour moi, à l’origine siiii timide ! Ce blog m’aura dévergondé, croyez moi ;-)

Le 12 mai dernier, donc, j’ai participé à une soirée Mum to Be Party à Lyon. Ne vous méprenez pas, il n’y a aucune autre graine que celles du couscous de la veille dans mon bidon, non non, j’y étais invitée en tant… qu’intervenante ! Vous avez bien lu. Moi, intervenir, auprès d’autres mamans.

J’avais déjà participé à une soirée Mum to Be sur Lyon lors de ma seconde grossesse, et j’avais adoré ce moment. Il fallait donc que les futures mamans du 12 mai en ressortent ravies, elles aussi !

Un vrai grand défi… je ne plaisantais pas !

2015-05-12-Mum-to-be-party-Lyon-Nathalie-Roux-Photographe-2

Lorsque Christel m’a proposé de participer à cette jolie soirée, j’ai de suite été très emballée. Complètement flippée, mais surtout surexcitée. Le thème ? Préparer son allaitement en toute sérénité. Ce thème me tenait à cœur, étant moi même passée à côté de mon premier allaitement par manque de préparation et d’information…

C’est donc non sans stress mais toujours le sourire aux lèvres que je me suis rendue à La Parenthèse (ce restau hypra kid-friendly à Lyon… mais qui ferme malheureusement ses portes, bouuuh… bonne route Marie !), ce soir là.

On se fait la bise, on fait connaissance, on boit un coup et … piouf, les premières futures mamans sont là ! Tous ces jolis bidons ronds donnerait presque des envies de remettre ça ! Ambiance girly à souhait :)

2015-05-12-Mum-to-be-party-Lyon-Nathalie-Roux-Photographe-36

Bref, revenons en à nos moutons.

Ce fameux atelier “Allaiter en toute sérénité”, je ne l’animais pas seule. A mes côtés, Anne, responsable du complément alimentaire Galactogil Lactation. Une très jolie rencontre, pour de chouettes échanges.

 

Un premier tour de table, chaque maman raconte sa grossesse, son envie ou non d’allaiter, expose ses appréhensions, ses peurs, et nous questionne.

Une question revient très souvent : “est ce que ça fait mal?”. La réponse est sans appel : il n’y a pas un seul allaitement qui ne ressemble à un autre. Le tout ? Ne pas se fixer d’objectif, ne pas se mettre la pression, et savoir faire le tri dans les soi-disants “conseils” de son entourage. Voilà, selon moi, les clés d’un allaitement réussi. Se préparer, s’informer, mais ne pas stresser.

Au cours de la discussion, nous en venons doucement en fait que l’allaitement est naturel et instinctif. Le corps de la femme y est préparé, nous sommes programmées pour cela (wow, c’est que ça fait un petit peu “femmes robots” dit comme ça ;)).
Anne rappelle que l’allaitement est également un projet “familial” : chacun doit y trouver sa place. Intégrer le papa, mais aussi savoir remettre belle-maman en place quand cela est nécessaire ;)

En deuxième partie d’atelier, nous abordons un thème différent : celui des “outils” utiles à un bon allaitement. Que faut-il acheter AVANT l’accouchement, puis pendant l’allaitement, et enfin, en vue du sevrage… Coussinets, crème, bouts de seins, lingerie et tire-lait (manuel ou électrique?! utile ou futile?!), tout y passe, et les futures mamans découvrent des produits qu’elles ne connaissaient pas forcément. C’est un vrai échange, et convivial, qui plus est !

Anne présente son produit : le complément alimentaire Galactogil – qui m’aurait peut être beaucoup rassuré lors des montées de lait ;). Un complément alimentaire à base de plantes et de calcium qui va aider la lactation. Une solution 100% naturelle !

Ma participation à cet évènement lyonnais restera un excellent souvenir. J’ai vraiment passé un bon moment, en compagnie de l’équipe de Mum to Be Party mais aussi et surtout des futures mamans que j’ai pris plaisir à découvrir un peu plus intimement ! Je leur souhaite à toutes une belle fin de grossesse, de jolis bébés et un bel allaitement, pour celles qui le souhaitaient ! :-)

Pour plus de détails sur la soirée en général, l’article bilan sur le site de Mum to Be Party est parfait, filez vite le lire !

Crédit photo Nathalie Roux

2 Comments

  • Camille

    Comme ça m’aurait été utile après mon accouchement. Je suis passée à côté de mon allaitement. Montée de lait tardive (j+15) quand on était bien calés au biberon du coup, et sur un seul sein, malgré une stimulation par bébé (qui s’épuisait et qui maigrissait) et une stimulation par tire lait qui n’a servi à rien. Et moi j’étais désemparée et épuisée, ce qui n’aide pas à la production de lait. La seule chose que je n’ai pas essayé, c’est le galactogil. Ils n’en avaient plus à la maternité. Et pas très bien accompagnée non plus. On nous rabâche que si ça doit marcher, qu on est faites pour ça. Et quand ça marche pas, on culpabilise un max ! On est une mauvaise mère et tout et tout. Quand tu vois ton bibou perdre du poids plus que de raison et qu’on te dit d’insister alors que ton bébé passe déjà sa journée au sein, tu sais plus quoi faire. M’enfin, tout ça pour dire que ça m’aurait été très utile et que ça m’aurait certainement permis d’avoir les clés pour un allaitement serein. Cette initiative devrait se développer sur la France entière !
    Encore merci pour tes articles et tes témoignages :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *