On en parle

La reprise, la vraie, la dure.

Aujourd’hui, les larmes montent. Et le clavier mouillé accueille mes sentiments, parce que j’en ai besoin. Écrire, partager.

La reprise du travail…

J’ai repris le chemin du travail il y a une semaine. Une semaine, c’est tellement rien, mais tellement TOUT quand on laisse son bébé. Ce tout petit avec qui l’on était en totale fusion toute la journée, à quelqu’un d’autre.

La dernière fois que j’ai parlé de reprise sur le blog, c’était différent. C’était positif, c’était il y a bientôt 2 ans, pour Minichou. J’en avais besoin. Lui aussi. Il avait un an.

Trois mois… Ma si petite fille. Je m’en veux terriblement. Je SAIS que je ne devrais pas. Je SAIS qu’elle ne m’en veut pas et ne m’en voudra jamais, mais c’est ainsi. La laisser si jeune, si fragile. Je ne l’ai pas vécu pour son frère, et c’est d’autant plus difficile à encaisser.

Le vrai problème, dans tout ça, c’est ce job dans lequel je ne m’épanouis pas. Il est clairement ce qu’on appelle plus communément un travail “alimentaire”. Je suis diplômée, et malheureusement comme beaucoup d’autres dans mon cas, je n’ai pas trouvé de boulot “dans ma branche”. Alors il a fallu trouver une alternative.

Se lever chaque matin, me bousculer, LA bousculer, elle, son petit rythme. Pour rejoindre un lieu sans intérêt… Accomplir des tâches sans intérêt… et se retenir de pleurer à chaque fois que mon smartPomme me rappelle comme elle est belle, et… si petite.

L’imaginer grandir, évoluer, progresser. Et tout rater. Rater toutes ces premières fois dont chaque parent aime être témoin. Son premier fou rire, son premier mot, ses premiers pas. Sentir ma gorge se serrer et mon ventre se nouer. Et empêcher – encore – les larmes de monter.

Voilà à quoi ressemble mon quotidien, mon nouveau quotidien.

Cette fois-ci, le mot reprise prend tout son sens. Elle est vraie, elle est dure. Si dure…

Mon but à présent ? Réussir ma réorientation professionnelle. Ce blog m’a permis de savoir ce que je souhaite faire de ma vie, de mes journées : écrire, partager, communiquer; mais surtout, profiter. Profiter de mes enfants, être là, les voir grandir.

La refonte de mon CV est récente… Cela reste donc une affaire à suivre… (et des doigts à croiser, vous m’aidez ?).

IMG_7549

41 Comments

  • Nebullae

    Que dire… ? J’ai eu la chance de ne reprendre que lorsque NuméroUn avait un an et pour NuméroBis je suis toujours en mon congé parental, alors je ne peux qu’imaginer ta tristesse…
    Ça n’était pas possible de prendre ne serait ce que 6 mois ?
    C’est si dur de les laisser, le congé maternité est bien trop court, mais comme d’habitude ce n’est pas le bien de nos enfants qui prime mais l’économie :/

  • sandy

    Oh tu m’as tellement émue des le matin. Je croise tous ce que je peux croisés pour que tu trouve enfin la bonne position professionnel qui puisse te redonner le sourire et le moral. On sent que celui ci est au plus bas et combien nous maman pouvons te comprendre. Courage la miss plein de baisers courage.
    Sandy

  • corinne deloumeaux

    aie courage… Je conprends…je me souviens également de ce grand manque physique la première journée.
    Bonne chance pour votre reconversion professionnelle et courage pour cette reprise

  • MelDap

    … :-(
    Certaines mamans n’ont aucun mal avec cette reprise, une amie, et sont même “soulagée” de reprendre.
    Pour moi, pour toi, c’est un déchirement et encore j’ai eu cette chance de reprendre aux 5½mois de mes jumeaux et à 80% et pour n°3 après mon congé maternité j’ai pris 6mois de congé parental et là je ne bosse qu’à 50%…
    Trouve ta voie, le job qui te convient, vous convient…
    Bon courage
    Mélanie
    PS: tu as 2enfants à croquer <3<3

  • Elface

    Je t’envoie plein de courage !
    Mon babychou n’a qu’1 mois et demi, mais je pense déjà au déchirement que je vais vivre au mois de juillet quand je vais le laisser !
    Pour ma grande, c’était ma maman qui faisait la nounou. Je n’avais donc aucune crainte.
    Ms là, ce n’est plus possible :'(
    Et il va falloir reprendre le chemin du boulot, avec un rythme de nuit, et côtoyer la maladie, la tristesse et la douleur ..
    Alors j’essaye au maximum de profiter de mon bébé, tant pis si ma maison n’est pas rutilante et si mon linge à repasser s’ entasse. Le temps perdu ne se rattrape jamais … et nos bouts de choux grandissent si vite !

  • Po

    Je te comprends tellement… Je suis ds le même cas de figure… Mais fais attention à toi tout de même. Il est important que tu fasses ce que tu aimes au boulot. Je suis actuellement enceinte de quasi 8 mois, j’ai été arrêtée le 1er mois pr dépression, ça fait 3 ans que je ne supporte plus mon job ni mon milieu professionnel… Le bien être des enfants dépend du nôtre en partie au moins. Bon courage!

  • Carène

    Comme je comprends ta douleur! J’ai repris le travail début mars en laissant bébé boule 4 mois chez une nounou super mais je la laisse quand même…. Mon travail également qui ne me convient plus… J’aime toujours ce que je fais mais ni le lieu, ni les personnes, ni la façon de travailler car tout cela a changé pendant mon absence….. Bon courage car deux mois après j’ai encore plus l’impression de l’abandonner, elle si petite (6 mois quand même maintenant) et qui change si vite sans que je l’observe….

  • og89

    Cri de désespoir d’une maman à qui l’on arrache son enfant.
    Je suis en congé parental de mon 2ème, et attends mon 3ème, je compatis à cette douleur issue des “tripes”. Il faut en vouloir à cette organisation actuelle, nous poussant en avant, contraignant à écarter l’essentiel. Tes enfants resteront tiens, c’est un baume au coeur, cependant, je te souhaite plein de courage pour cette dure reprise. Et puis, espérons que la roue tournera, te recentrera vers ton essentiel.

  • Béné

    Comme je te comprends.
    Ca va faire presque 1 an que j’ai repris le travail, travail que je n’apprécie pas non plus (et qui est loin de la maison en plus).
    J’aimerais changer de branche aussi, mais dans mon cas, ça signifie retourner dans les études =/ Donc, j’ai demandé une mutation près de chez moi, on verra bien !

    Pleins de courage en tout cas, et je croise les doigts pour ta réorientation !

  • Leelee

    Beaucoup de courage à toi!! Je n’ai pas vécu ça, je suis restée à la maison avec min fils jusqu’à ses 18 mois, je n’ose pas imaginer ce que c’est de laisser son tout petit bébé :(
    J’espère de tout cœur que ta reconversion professionnelle sera un succès!

  • ritter

    comme je te comprend, moi la reprise du boulot c’est pour la fin du mois!!!il aura pratiquement 6 mois…… c’est dur :( ,et pas de possibilité de rester a la maison en congé parental il faut faire bouillir la marmite!!
    bonne chance pour ta reconversion!

  • Camille

    Je comprends ce que tu ressens, et te souhaite tout plein de courage. Je croise les doigts pour toi et ta réorientation professionnelle. Je suis en plein dedans aussi. Avoir mon tit bébou m’a bien fait comprendre que mon job “alimentaire” n’était plus fait pour moi, pas dans ces conditions en tous les cas… Du coup, un mal pour un bien, je profite de mon petit chat à fond, vu que ma reprise s’est TRES mal passée et qu’elle a aboutie à un licenciement.
    Je te souhaite encore une fois plein plein de courage et de bonheur avec ta minichouette qui a des petons tous mignons ;)
    Encore merci pour ton joli blog plein de belles choses et de belles émotions.

  • Violaine

    J’imagine ce que tu peux ressentir… je suis sûre que l’équilibre est à venir et que ce sera plus facile d’ici peu.
    En attendant, prenez soin de vous tous les quatre!

  • Ladybosco

    Courage, c’est difficile surtout si l’épanouissement n’est pas au rendez-vous au boulot mais il faut t’accrocher, le projet de reconversion est là pour t’aider à avancer et tu PEUX y arriver… Alors bon courage et bonne chance!

  • ty anne

    courage, courage…

    Notre petite Eline est née dimanche et lorsque je la regarde et que je lis ton post rempli de peine, je me dis que reprendre en septembre, elle aura 4 mois cela fait jeune aussi, donc on va prolonger la reflexion…

    Tu n’as pas la possibilité de travailler à mi temps ?

  • malise

    Comme je te comprends douce Natacha, je me revois quelques années en arrière lorsqu’il m’a fallu “abandonner” mon bonhomme si petit… Je t’envoie tout le courage et la chance que je peux pour que tu réussisses dans ton projet. Je sais comme c’est difficile et comme tu t’en veux, mais dis-toi aussi que cela sera ton moteur. Fonce!

  • Valérie

    Moi aussi je reprends la semaine prochaine et j’ai le même sentiment que vous (sauf pour le travail où j’exerce une profession que j’aime). Ma Nénette a eu trois mois hier et rien que le fait de penser de la laisser me sert la gorge. Je comprends très bien votre sentiment et le partager fortement. Je serai comme vous la semaine prochaine. Je vous souhaite beaucoup de courage et j’espère que vous trouverez vite un nouvel emploi qui vous permettra de vous épanouir.

  • Isabelle C

    Hello,

    Bon courage, le plus tot que j’ai repris c’était aux 6 mois de n°1 et encore pour pas longtemps.
    Je te comprends à la fin de mon congé mater je ne me voyais pas laisser un si petit bébé à quelqu’un d’autre

  • Lexie

    Je te souhaite plein de courage! Je comprends tout à fait que ce ne soit pas si facile, surtout ce terrible combo : bébé tout petit + job pas intéressant. Mais tu es au début de quelque chose de chouette avec ta reconversion. Bonne chance!

  • Titisse

    comme je te comprends :/
    quand tu as dit que tu reprenais, je n’ai pas réalisé, j’ai l’impression que tu viens d’accoucher, ça passe tellement vite…
    J’espère que tu trouveras vite l’épanouissement entre ta vie pro et perso car les laisser c’est dur mais les laisser pour aller à un endroit qui ne nous plaît pas c’est la m****
    Plein de bisous

  • Marion

    Tes photos sont superbes.
    Je suis navrée pour ta situation professionnelle mais garde espoir surtout !
    ma toute récente collègue vient d’être engagée comme chef de projets, elle n’avait rien trouvé après l’université (en Belgique, c’est le plus haut degré de diplôme) et a travaillé comme caissière dans une chaine d’électroménagers pendant 1 an et demi en n’y croyant plus … mais elle a persisté et continué à postuler et elle a trouvé, enfin, un job cool dans une cool équipe et avec de la liberté !
    Crois en toi et en l’avenir ! ton blog sur un CV ça le fait en plus ! c’est un atout indéniable. Tu as le sens de l’écriture, de la gestion, de la communication, tu as créé ton propre “produit”.
    Et surtout, profite à fond de chaque moment avec tes bébés puisque le travail nous contraint à ne pas en profiter pleinement.
    courage <3

  • Emmanuelle

    Plein de courage pour cette reprise. Je sais un peu ce que c’est. Lorsque j’ai dû reprendre au bout de 6 mois de congés mat’, il y a presque 3 ans déjà, j’ai eu énormément de mal à laisser mon petit bonhomme. Il avait déjà 6 mois et pourtant , il me paraissait encore trop petit pour le laisser chez belle-maman… Je trouvais cela injuste, je m’inquiétais en me disant que belle-maman ne saurait pas qu’il faut qu’il s’endorme comme cela, ou que pour manger il préférait être comme ceci, … . Je n’avais pas du tout la tête au travail. Et le soir, je ne voulais pas aller me coucher, je préférais le regarder dormir afin de gagner un peu de temps à être avec lui.
    Il a maintenant bien grandi du haut de ses presque 4 ans, on espèrerait tellement avoir un 2e enfant , qui pour l’instant tarde à venir. Et je trouve que ce sentiment est malgré tout encore présent. Donc je peux te comprendre un peu. Mais je te souhaite plein de courage pour trouver ton juste équilibre. Celui où tu seras le plus épanouie. Accomplis tes rêves dès que tu le pourras ! Et profites à fond de ta famille !! Courage.

  • lafeechampote

    J’ai les boules pour toi, surtout en sachant que tu vas à ton travail en marche arrière !
    Ça motive encore moins d’y retourner…
    J’ai 3 loulous et pour mes 2 derniers j’ai pris un congé parental. Je suis dans le commerce et donc habituée à voir du monde et bouger, au début j’me suis mangée les doigts, limite je regrettais d’avoir signé pour 3 ans, peur de m’ennuyer de me laisser aller… Et puis finalement, je m’éclate, je peux faire mes 3 entrainements de sport dans la semaine ….. Bref je passe mon temps à courrier !
    Il me reste 1 an et j’ai déjà la boule au ventre.
    Je souhaite me reconvertir car les horaires et la paye dans le commerce, ne vont plus du tout correspondre à mes priorité de maman …
    As tu pensé à faire une rupture conventionnelle avec ton entreprise ?
    Bon j’espère que tu vas trouver une solution ….
    Quant aux larmes du matin quand tu laisses ta petite puce,
    Je l’ai vécu y pour mon fils aîné et pourtant il avait 1 an passé,
    ça ne s’explique pas c’est comme si le cordon était encore là.
    Ça te prend aux tripes …
    Allez bon courage, tiens nous au jus de ton évolution !

  • Maman Connect

    Coucou ma belle,

    Je croise très très fort pour toi également.
    C’est la gorge serrée que je viens de lire tes mots. Je compatis tellement et appréhende tout autant la perspective de devoir laisser ma toute petite aussi tôt et aussi petite que ta puce. Ma reconversion professionnelle je l’entreprends en ce moment même, alors qu’elle est encore au chaud dans mon bidon. Mais il me faudra trouver un nouveau travail avant ou juste après sa naissance, qui je l’espère sera lui aussi enfin dans ma branche et non plus alimentaire.

    Plein de courage à toi et savoure au maximum les merveilleux moments que vous avez à 4.
    Gros bisous <3

  • nonane

    Ça me parle tellement… Pourtant j ai eu la chance de prendre les 6 mois pour ma puce… Mais malgré ça ça fait maintenant3 mois que mon coeur se déchire chaque matin et que lorsque l on essais de trouver une solution viable dans son entreprise on ne propose que la démission en sous entendu évidemment… mais ici aussi une lueur d espoir et heureusement la nounou dont toute maman rêve… Donc je croise doigts, orteils, yeux, pose de cierges et tout le toutim pour que t’es plans et les miens se realisent

  • Ambroisine

    Bon courage, je n’ose imaginer la peine. J’ai repoussé l’échéance à septembre mais rien que d’y penser j’ai la boule au ventre. Je comprends comme de nombreuses mamans le mal être de cette fin de congé maternité. Profitez à fond de tous les moments que vous pouvez vivre ensemble. Et bon courage pour la reconversion, je fais partie des diplômés sans emploi dans leur branche et c’est dur de ne pas pouvoir s’épanouir dans le domaine que l’on souhaitait. Encore bon courage.

  • Charline

    J’ai été un peu dans ta situation, pour mon Grand je l’ai gardé jusque ses 2 ans à la maison. Mais j’ai trouvé ça long j’avais envie de reprendre une activité alors j’ai décidé de reprendre plus vite pour le deuxième, puis notre situation avait changé il fallait reprendre de toute façon. Du coup j’ai laissé mon Minipouce à 4 mois et là j’ai trouvé ça dur, il était si petit, puis j’avais peur que tu coup le lien qu’il y avait entre son grand frère et moi, se lien si spécial ne soit pas là avec mon deuxième qu’il arrive à se “passer” de moi , mais non je me trompais Minipouce est encore plus collé à sa maman que son frère finalement. Et moi j’ai décidé de nous laisser le mercredi pour être tous ensemble et j’ai demandé un 80%. En tout cas je croise très fort pour tes futurs projets pros.

  • Mamanonboard

    Coucou.
    Comme je te comprends! Qd j’ai repris le boulot, mon fils avait juste 4 mois. J’ai “repris” une activité professionnelle que je ne pouvais pas refuser mais ça n’était pas ce que je faisais avant. J’ai été appelee le mercredi pour attaquer le lundi, je m’allait ais exclusivement, ns étions partis pour un gd weekend en Bretagne. Je n’ai eu le tps de RIEN préparer. J’ai eu le cœur gros les premiers tps ms par chance, j’aimais ce que je faisais au travail et même s’il m’a boudé la première semaine, c’est vite rentré ds l’ordre et je mettais tout en œuvre pour profiter puissance 1000 le weekend.
    Ms je n’en avais qu’un, il était mon premier bébé…
    Je t’envoie 1000 baisers et du courage pour cette conversion pro! Tu y arriveras, sans aucun doute!
    A bientôt
    Angélique

  • Sophie-Mum

    coucou je reviens de vac et je lis ton article qui m’a fait pleurer. alors je croise fort les doigts pour que ta reconversion marche et que tu trouves un taf où tu t’épanouie !!! gros bisous

  • Julie

    Comme je te comprends!! j’ai vécu la même chose pour ma grande… les mêmes sensations dans le ventre…les larmes retenues…et cette boule dans la gorge…
    Pour mon mini de 6mois, j’ai la chance d’être en congé parental…ça n’a pas été simple de trouver mon rythme quotidien mais j’avoue que je suis aux anges maintenant…
    Je te souhaite de trouver ton équilibre dans les mois à venir… et t’envoie une bonne dose de courage!!

  • laetitia

    Je viens de découvrir ton blog…mon bébinou est encore dans mon bidou(prévu pour juillet) et à chaque fois que je pense au jour où je vais devoir le laisser je fonds en larmes… Je n y avais jamais pensé avant qu’il soit bien là,lové en moi,alors que ce petit bout nous le voulions depuis longtemps..mais voilà,depuis ce jour où j ai vu la date de fin de mon congé maternité c est devenu une obsession!!!j espère que tu vas trouver ta voie et reussir à t epanouir pleinement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *