Vadrouilles

{En vadrouille} … devenir marins le temps d’un week-end !

Hello hello !

Je reviens en cette fin d’été vous conter une expérience un peu hors du commun, mais qui nous a beaucoup amusé cet été… Sans mauvais jeu de mot hein, car… nous sommes partis en CROISIÈRE (ouais, la croisière s’amuse, tout çaaaaa… BONNN OK je sors!).

Trêve de plaisanterie, nous avons découvert un concept que nous ne pensions pas spécialement adapté aux familles, et encore moins “abordable” que cela ne l’est en réalité. Nous sommes partis avec Les Canalous, un loueur de bateaux sans permis.

C’est donc sur un week-end, que nous avons tenté l’aventure, pour commencer, et se familiariser avec ces “vacances sur l’eau”.

IMG_0650

Nous sommes partis à 5 : Un couple d’amis, Minicouette et nous. Nous avons volontairement laissé Minichou chez sa mamie ce week-end là, car nous voulions tester l’aventure sans risquer de plonger à l’eau (cet enfant ne tient pas en place), pour cette grande première ! (mais rassurez vous, il a été choyé, chouchouté, aimé, nourri et même lavé! si si! mouarf!).

BREF, venons en au fait.

Nous avons donc du choisir notre base de départ, parmi plusieurs destinations proposées sur le site. Nous avions envie de soleil, de plage et de méditerranée : c’est donc très naturellement que nous nous sommes tournés vers la base de Carnon, près de Montpellier. Le canal que nous allions parcourir est le canal du Rhône à Sète, qui mène à l’étang de Thau, donc.

Nous sommes arrivés sur place le vendredi en fin d’après midi, sous un soleil de plomb : le week-end s’annonçait plutôt très bien ! Petit passage au bureau, ou l’accueil est très familier et naturel, puis nous partons à la découverte de notre navire. C’est le TARPON 32, de la gamme CLASSIC qui nous a donc hébergé ces deux nuits. Un petit bateau, mais qui bénéficie de tout le confort que l’on pouvait espérer. 2 chambres (proposant 3 couchages chacune), 2 salles de bain (du luxe !!!), une assez grande pièce “de vie” et une mini cuisine mais toute équipée. Sans oublier le lieu ESSENTIEL : l’extérieur ! Le pont et la terrasse du bateau ont été notre QG (pour naviguer, certes, mais surtout pour bronzer – me concernant mouahahahaha).

(vous ne m’en voudrez pas pour la qualité de ces photos, mais réussir à prendre des photos de l’intérieur (petit) sans bazar, ni personne… c’était pas facile facile HEIN!)

Concernant la praticité des lieux avec un bébé (Minicouette était âgée de 5 mois), rien à redire ! A son âge, elle ne bouge pas encore, nous avons donc pu la coucher dans le troisième lit de la chambre, sécurisé à l’aide d’une barrière de sécurité gentiment prêtée par la maison (merciii!!). En journée, Minicouette voyageait sur nos genoux, en écharpe ou en cosy, pour son plus grand bonheur ! Un week-end entier à se faire chouchouter par ses proches, quoi de mieux pour un bébé ? :-)

Après avoir découvert la pénichette, nous avons du suivre une petite formation d’une heure 30, afin de connaitre les bases de la navigation sur canal. Notre prof était très sympathique et c’était un moment bien agréable, même si un poil stressant :-) A la fin de la formation, nous étions prêts (enfin, surtout Daddychou HEIN, mouahaha).

Quelques minutes plus tard, nos amis fraichement débarqués et le frigo rempli, nous étions déjà partis… A savoir : on ne peut plus naviguer dès la tombée de la nuit. Nous avons donc navigué 2 heures avant de nous garer le long du canal, pour la nuit. Deux heures de pure relaxation. Juste nous, et la nature. Bon-heur !

Après un petit barbecue nocturne (on passera sur les détails, niark niark), nous avons rejoint les bras de Morphée sans trop tarder : le lendemain nous attendait un programme chargé !

DSCN0788 2

Une bonne nuit de sommeil plus tard, nous prenons la “route” à l’aube, direction l’étang de Thau – qui est tellement immense que l’on se croirait en pleine mer ! Nous souhaitons découvrir la ville de Sète (et ses plaaaaaaaages!!!). Chacun pilote à son tour le navire. Quand ce n’est pas moi, je bronze (bah quoi?).

IMG_0931

Nous approchons doucement de l’étang de Thau, puis du port de Sète, quant tout à coup… plus rien.

DSCN0815

Le bateau cale : panique à bord ! Il y a du vent, nous sommes en plein milieu de l’étang, mais la côte rocheuse se rapproche à une vitesse folle. Nous essayons de joindre une première fois le bureau Canalous, sans succès. La seconde fois sera la bonne, et nous devons alors joindre une autre personne qui nous annonce arriver “le plus vite possible!”.

A bord, c’est toujours la panique, le bateau a touché la côte, nous essayons alors tant bien que mal de nous amarrer aux rochers. Quelques pêcheurs à quai nous aident. Les hommes sont dans l’eau, pieds nus sur les rochers, et moi, j’attends patiemment à l’intérieur avec Minicouette qui ne semble pas perturbée plus que ça (OUF !!)… Grâce aux pécheurs, nous nous faisons remorquer un peu plus loin, le long d’un “vrai” quai : nous sommes sains et saufs. Enfin presque : le bateau, lui, ne démarre plus ! Nous attendons notre mécano, et en attendant, c’est l’occasion de discuter et de partager une bière avec nos sauveteurs ;)

Quelques minutes plus tard, le problème est réglé, notre bateau est de nouveau opérationnel ! Nous pouvons donc partir à la conquête de Sète tranquilles. Les canalous ont été parfaitement réceptifs à notre souci !

A Sète, nous découvrons une petite ville toute jolie, pleine de couleurs, de vie et … de moules frites !

Une belle journée sous le soleil, un restaurant plus tard, et nous décidons de reprendre le large à destination de Mèze, de l’autre côté de l’étang. On est des fous, ou on ne l’est pas !

Une fois arrivés, nous profitons d’une petite plage, puis, du soleil couchant… Une bonne douche à la capitainerie, et nous voilà parés pour une bonne nuit, avant notre dernier jour à bord, le lendemain !

C’est encore une fois à l’aube que nous décidons de prendre le large… Le ciel est beau, l’air est frais, mais c’est tellement agréable !

De retour sur le canal, qui longe la méditerranée, nous nous arrêtons non loin de Frontignan, afin de profiter de la plage, et des paysages … à tomber, pour la dernière fois !

Le temps passe vite, bien trop vite même, dans ces moments là, et il est déjà l’heure de se diriger vers la base, pour le grand ménage ! L’avantage d’un bateau, c’est que tout est étanche – ou presque – et se lave au jet d’eau. Pratique, rapide, efficace : sans prise de tête !

Il est l’heure se dire au revoir, mais c’est surtout un “à très bientôt” que nous nous lançons, car nous avons été conquis par l’aventure !

C’est une façon tellement différente de voyager. Une bulle de bonheur, un peu en dehors de l’agitation des villes et des plages. Lorsque nous étions sur l’eau, rien ne pouvait nous atteindre, ou presque. Il nous suffisait juste de … profiter ! Profiter du paysage, profiter les uns des autres, profiter du calme…

Depuis l’aventure, Daddychou a été tellement conquis qu’il s’est même inscrit au permis BATEAU. Oui oui oui, rien que ça !

Bientôt, l’examen, et donc… nos prochaines vacances sur l’eau… sans aucun doute !!!

Alors, tentés ?

IMG_5439

6 Comments

  • Mumpascap

    Mais GENIIIIAL !! Ca donne envie !!
    On a le permis bateau tous les deux, mais on en profite pas DU TOUT ! Pour tout dire, je ne connais même plus les règles haha.
    C’est super comme expérience ! Et niveau tarif, ça donne quoi du tout ? Tu disais que c’était abordable pour ce que c’est ?! :)
    Bon … De la à dire que vous êtes des marins … Faudra revoir ça :p. Ou des marins d’eau douce dans ce cas … haha ;) :D
    Tes photos donnent envi en tous les cas !

    • Natachouette

      Haaaaan nan c’est dommage pour le permis bateau !!!! Allez hop, faut s’y remettre !!!
      Pour le tarif, c’est surtout intéressant en hors saison (fin de printemps, et fin d’été/début d’automne), et si vous partez à plusieurs (par exemple notre bateau, c’est 1600e la semaine, ça fait 800 la semaine par couple, si vous partez à 2 couples – je trouve que ça va quand on compare à un camping… mais après ça dépend tellement des modes de vie !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *